fbpx

Ca s’est passé un… 20 avril : La Boîte à Musique

Ecrit par le 20 avril 2019

1946 : Première mondiale du film La Boîte à musique aux États-Unis

Ce 10 ème long métrage d’animation des studios Disney est un pur produit de son époque, celle de l’après-guerre.  En effet, le conflit vient de s’achever et les studios qui ont œuvré pour la patrie voient leur liberté de pleine création retrouvée.  Walt bout de se lancer dans une grande production. Il sera freiné par Roy, son frère.  Et pour cause : les caisses sont vides !  L’idée vient alors de réaliser une compilation de dix courts métrages musicaux.

La Boîte à Musique constitue une sorte de Fantasia basé cette fois sur les chansons en vogue, ce que d’aucun décrive comme « Fantasia du pauvre ».  L’appellation est injuste quand on voit à quel point le film démontre le savoir-faire des studios.

The Martins and the Coys

Henry Coy épouse Grace Martin. Mais les familles se détestent, à la mode Montaigu et Capulet !

Blue Bayou

Quelle grâce chez cet oiseau qui s’envole dans un clair de lune. Le Clair de Lune, celui de Debussy, c’était l’œuvre qui devait accompagner cette animation dans une seconde version de Fantasia.  Mais le projet de rééditer périodiquement le film de musique classique tombe à l’eau, et la séquence réutilisée et rebaptisée !

All the Cats Join In

En ce milieu des années 40, on ne pouvait laisser de côté le jazz.  C’est Benny Goodman et son orchestre qui fait danser les adolescents dans cette animation minimaliste qui annonce les cartoons des années cinquante.

Without You

Séquence romantique qui traduit plus une impression qu’une véritable histoire.  Les pétales de fleurs deviennent des larmes, un dessin de fenêtre disparaît sous la pluie, c’est la fin d’un amour.

Casey at the Bat

Triste destin que celui de Mighty Casey. Lui qui fut un joueur de baseball adulé est incapable de toucher une balle.  Histoire triste, mais comique à la fois, si bien que Casey passera à la postérité. Il sert au d’inspiration Casey's Corner, un restaurant situé en haut de Main Street USA à Disneyland Paris !

Two Silhouettes

Histoire éternelle d’une rencontre entre une fille et un garçon. le thème est habituel, la séquence romantique…

Peter and the Wolf

La version revisitée du conte est sans doute le plus connu de cette compilation.  Typique des studios Disney, les protagonistes de l’histoire ont tous ce pouvoir de se rendre attachant, même le méchant loup ! La qualité du film est telle qu’il fit carrière en solo

After You've Gone

Benny Goodman revient et il accompagne cette fois une séquence tout-à-fait surréaliste dans laquelle les instruments ont pris vie.

Johnny Fedora and Alice Bluebonnet

Il n’y a pas que les instruments qui prennent vie chez Disney. Les chapeaux aussi peuvent vivre leur histoire.  Amour contrarié par l'hostilité du milieu urbain...

The Whale Who Wanted to Sing at the Met

Ce court métrage, de 14 minutes quand-même, est un véritable chef d’œuvre.  Il nous conte l’histoire d’une baleine dont le rêve est de devenir cantatrice.  Ce film a la particularité d’être l’un des seuls drames dessinés par les studios Disney puisque le cétacé sera terrassé par les harpons des pêcheurs.

C’est donc sur une note triste que se termine le Boîte à Musique. Triste histoire aussi que celle de ce film.  Loin du succès, il sera morcelé et chaque partie projetée séparément. Et pourtant, il s’agissait là d’un petit bijou dans l'œuvre de Disney.

Le 20 avril c’est aussi …

2012 : Première mondiale du film Chimpanzés au cinéma AMC Theaters de Downtown Disney à Orlando

La compagnie Disney a décidé depuis quelques années de renouer avec le thème de la nature si cher au papa de Mickey.  Le label Disneynature nous conte donc ici l’histoire d’Oscar, un bébé chimpanzé qui découvre sa forêt africaine.  Les sentiments se mélangent : angoisse quand il est séparé de sa mère dans cette nature hostile, humour face aux situations cocasses qu’il rencontre …


Commentaires

Laisser un commentaire


DLRP

Current track
TITLE
ARTIST

Background