fbpx

Ca s’est passé un… 28 juin : Fantillusion

Ecrit par le 28 juin 2019

2003 : Fantillusion illumine Disneyland Paris

Fantillusion

Le spectacle du soir est toujours un moment attendu dans la vie du parc.  Il y eut d’abord la très célèbre Main Street Electrical Parade.  Elle parcourut les rues de Disneyland Paris jusque 2003. Mais voilà, l’heure du changement a sonné.  Or il existe une parade qui eut un certain succès à Tokyo entre 1995 et 2001. C’est décidé, il faut la délocaliser en Europe.

Fantillusion

La Fantillusion, découpée en trois actes, « The Enchanted Fairy Garden », « The Evil Vilains » et « The Happy Ending », comprenait 31 chars dans le parc asiatique. Ils seront 12 ici pour adapter le spectacle à la longueur du parcours.  Et ces engins sont splendides. Ils changent à volonté de couleurs et quelques-uns se transforment presque complètement.  Ils sont aussi accompagnés d’une musique semblable et pourtant modulée en fonction du personnage représenté.

Fantillusion

Une parade en 3 parties

La première partie un jardin féérique créé par Mickey Mouse avec l’aide des trois fées-marraines.  Mais l’ambiance s’assombrit et voici les méchants, Maléfique, Ursula et Jafar. Ambiance sinistre pour ces chars éclairés par de la lumière noire. La féérie reviendra avec une évocation des princesses de Disney, Blanche-Neige et les Sept Nains, La Petite Sirène, La Belle et la Bête, Aladdin, Minnie Mouse.  Et si la parade est une version réduite de l’originale, l’innovation est la « participation du château » qui est illuminé de façon coordonnée avec la musique qui fut inspirée de Mozart et de Bach. Une transition plus émotionnelle et une sonorité moins électronique que la précédente…

Fantillusion

Le 28 juin c’est aussi …

En 2002 : Sortie du téléfilm Opération Walker

Lexy, une jeune fille de 16 ans a une vie dorée à Manhattan. Journaliste en herbe, elle est sûre d’assurer le succès du journal de l’école en révélant des scoops. Un dernier en date, la relation entre deux professeurs. Mais les choses tournent mal et l’un d’eux disparaît. Il faut mener l’enquête !

en 2003 : Première mondiale du film Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl dans le parc Disneyland en Californie

Premier des cinq films de la saga, les personnages se mettent en place.  Et s’il est une figure emblématique de cette suite, c’est bien Jack Sparrow, une sorte de pirate-dandy à l’allure dégingandée.  Associé à Elisabeth Swann, fille du gouverneur et Will Turner, un pauvre forgeron, parviendra-t-il à faire cesser la malédiction dont ils sont tous victimes : être de véritables zombies…


Commentaires

Laisser un commentaire


DLRP

Current track
TITLE
ARTIST

Background