fbpx

Ca s’est passé un… 30 mai : Maléfique

Ecrit par le 30 mai 2019

2014 : Sortie du film live-action Maléfique

Maléfique

L’adaptation des long-métrage d’animation en film live-action a commencé dans le milieu des années 90 chez Disney.  Le succès de la formule fera se multiplier les expériences. Et voici Maléfique.  La formule sera toutefois un peu différente.  Les studios Disney choisissent, non pas une adaptation fidèle du dessin animé, en l’occurrence, La Belle au Bois Dormant, mais plutôt une sorte de préquelle à l’histoire de Charles Perrault.

Maléfique

Maléfique va donc s’appuyer sur l’histoire de La Belle au Bois Dormant que Walt Disney avait choisi de porter à l’écran en 1959.  La sorcière avait été créée à l’occasion. Il marquera le dessin animé par sa noirceur.  Son créateur, Marc Davis, y avait concentré tout son talent, ce qui en fera l’un des personnages les plus emblématique de la série des Disney’s Vilains.  Son aspect dénotait déjà de son caractère. Une longue robe noire telle une faucheuse d’âme, un bonnet aux cornes de diable témoignant de son attachement aux forces du Mal. Et pourtant un visage d’une beauté et d’une finesse incroyable et une allure digne.  On perçoit de suite son caractère odieux, méchant. Et l’apothéose du personnage tient certainement dans sa transformation en dragon pour une lutte impitoyable entre le Bien et le Mal.

Maléfique

La puissance du personnage explique la volonté de lui consacrer un film.  L’idée est originale puisque la volonté est de créer une histoire nouvelle sur base d’un conte archi connu. Trop connu que pour en faire une version supplémentaire.  Le génie est alors de se placer dans la peau de la « méchante » et d’en envisager le point de vue.  Pour cela, il faut apporter un éclairage sur le passé de la sorcière, quitte à déstabiliser le spectateur. Tout en lui conservant les images clés de l’œuvre originale : la malédiction, la chaumière, les trois fées, le baiser du prince, le dragon, les ronces, la belle endormie et la quenouille…

Maléfique

C’est donc une histoire parallèle que les Studios Disney choisissent de conter. Hérésie ?  Très certainement, tant les personnages s’éloignent de l’attente. Génie ?  Sans doute, tant le changement de point de vue embarque le spectateur.  Dans une magie d’ effets spéciaux et dans un univers de paysages et créatures enchanteresses.  Pour toutes ces raisons, Maléfique est une excellente surprise qui mélange surprise totale et sentiment de terrain connu.


Commentaires

Laisser un commentaire


DLRP

Current track
TITLE
ARTIST

Background