En ce moment

Titre

Artiste

Background

Big Thunder Mountain : Les 4 vérités sur la montagne hantée

Écrit par sur 1 novembre 2021

Big Thunder Mountain reste certainement la montagne russe la plus populaire de Disneyland Paris. Découvrez le ride le pus dingue de l’Ouest qui a fait le tour du monde…

big thunder mountain disneyland paris

L’attraction Big Thunder Mountain, connue sous l’acronyme BTM, est sise à Frontierland dans Disneyland Paris. Elle est présente sur le parc dès son lancement en 1992. On vous dit tout sur les vérités à propos de Big Thunder Mountain !

Synopsis

Embarquez pour la cavalcade la plus palpitante du désert et retenez vos souffles tout au long du parcours. La mine abandonnée de Big Thunder Mountain est prête à recevoir les hôtes pour un tour à vitesse éclair dans un superbe paysage montagneux.

Après avoir plongé dans les rivières du Far West, vous vous trouverez sur une île où le tunnel est inondé et sur le point de s’effondrer. Cerise sur le gâteau : des chauve-souris qui survolent partout ! Si vous n’avez pas peur de rouler dans le train fou du Far West et de la malédiction qui plane sur Big Thunder Mountain, cette attraction est faite pour vous !

Les restrictions à savoir sur Big Thunder Mountain

big thunder mountain disneyland paris

Les enfants, eux aussi comme les grands, aiment les attractions à sensation. Et l’attraction Big Thunder Mountain n’est pas faite pour les déplaire ! Il faut monter à bord du train et traverser la mine de Thunder Mesa. Si la malédiction indienne plane toujours sur les lieux, ce voyage mouvementé au cœur de la mine vaut bien le détour !

Cependant, pour la sécurité des visiteurs, certaines règles doivent être respectées :

– restrictions de taille : 1,02 m ;

– restrictions pour les femmes enceintes en raison des arrêts brusques à la fin du parcours ;

A lire également
Zen Moments - Une heure de détente à Fantasyland

– restrictions pour les enfants de moins de 3 ans ;

– restrictions pour les personnes portant une minerve.

Les visiteurs ne doivent pas éprouver de difficultés pour atteindre les trains. Ceux-ci doivent être en bonne santé et ne pas présenter de problèmes médicaux qui risquent de s’aggraver pendant leur périple. Il n’y a pas besoin d’une autonomie de marche pour les personnes à mobilité réduite. Celles qui sont en fauteuil roulant et celles qui souffrent de déficience visuelle peuvent aussi accéder à l’attraction. Cependant, lors du transfert, elles doivent être suivies par un accompagnateur.

Historique de Big Thunder Mountain

Big Thunder Mountain a vu le jour sur l’initiative de Tony Baxter et de Bill Watkins (ingénieur de conception de promenade). Le concept fut inspiré du travail de Marc Davis, l’instigateur du projet l’Expédition Fluviale Occidentale. Celui-ci est un pavillon qui accueille de nombreux manèges, notamment un emballement train de la mine style roller coaster. Comme le coût du projet a été jugé trop onéreux, Baxter s’est résolu à enlever le train de la mine et de le proposer en tant qu’attraction à part entière.

Le projet Big Thunder Mountain Railroad a été reporté et l’équipe s’est concentrée sur la construction de Space Mountain. Ce retard a eu un effet positif, car le projet s’est vu attribué l’utilisation d’outils digitaux plus performants. BTM fut l’une des premières attractions de Disneyland à utiliser la conception assistée par ordinateur. En 1979, elle a ouvert ses portes au public à Disneyland Californie. Une version améliorée est apparue en 1980 dans le parc Magic Kingdom. Tokyo Disneyland a mis en place son BTM en 1987. Big Thunder Mountain a investi Disneyland Paris en 1992.

A lire également
Histoire et secrets de Fantasyland

Les secrets cachés des légendes

La légende de Big Thunder Mountain et Thunder Mesa

Big Thunder Mountain est liée à une autre attraction phare de Frontierland : Phantom Manor. Le propriétaire de la mine, Monsieur Henry Ravenswood possède aussi le manoir. C’est grâce à l’exploitation de la mine qu’il a pu le faire construire.

Selon la légende, une force naturelle sévit au cœur de la montagne. Lorsque les miniers y ont découvert de l’or en 1850, une société minière a été créée. À partir de là, des phénomènes étranges ont commencé à apparaître. Les mineurs étaient confrontés à des bruits étranges et inexpliqués. Les éboulements sont devenus de plus en plus importants et n’ont pas cessé. Le matériel, quant à lui, a subi des pannes fréquentes.

Les trains ont démarré sans conducteur et se sont faufilés à travers la mine tout autour de la montagne. La rumeur se répandit : la mine est hantée et Thunder Mesa est devenue une ville fantôme. La malédiction indienne dont il a été question n’est autre que la colère du Dieu Tonnerre qui s’est abattue sur les pionniers du Far West.

Ces derniers ont troublé son repos. Il est à noter que vous pouvez croiser l’esprit de l’oiseau indien (sous forme d’un aigle géant) en restant attentif. Il se trouve dans le virage après l’explosion de la mine qu’il a lui-même provoqué.

Les trésors de Thunder Mesa

Les pépites des mineurs sont éparpillées un peu partout dans Frontierland. Tout d’abord, dans la boutique dédiée aux mineurs (Eureka Mining Supplies) quand ils ont découvert leur première pépite et se sont écriés Eurêka !

A lire également
Billet Disney pas cher : comment les obtenir ?

Trois restaurants sur Frontierland dissimulent des pépites,trésors incontournables des mineurs :

– Silver Spur Steakhouse pour l’argent.

– Lucky Nuggets pour l’or (la pépite de Diamond Lill est présente sur sa devanture).

– Last Chance Café pour le bronze (son enseigne est criblée de balles à cause des affrontements qui ont eu lieu).

Tout au long du parcours, vous entendrez des mineurs en train de parler dans les puits si vous tendez bien vos oreilles. Est-ce que leurs esprits y errent encore ? Frisson garanti !

Les habitants de Big Thunder Mountain

Lorsque vous êtes à la seconde montée, vous serez étonné de voir de vieux vêtements qui sèchent sur un fil. Savez-vous qu’ils appartiennent à Catfish Joe, le célèbre pêcheur qui vit avec son chien dans la cabane dans la montagne ? Vous pouvez l’apercevoir si vous naviguez à bord du Molly Brown.

D’autres personnages et animaux emblématiques y sont également présents. Les ânes Björn et Beth ainsi que le bouc du nom de Yon en sont de bons exemples. Le nom de Beth lui a été donné par Beth Clapperton qui est la directrice artistique du parc. Celui de Björn lui vient du producteur qui a participé à la conception de Big Thunder Mountain.

Une petite mine avec un « little » wagonnet prénommé Baby Doe Mine se trouve sur le côté de l’attraction. Les enfants nés aux États-Unis ont été prénommés « Baby Doe » si leurs noms ne sont pas connus.

Focus sur les décors de l’attraction

Le décor de l’île qui abrite Big Thunder Mountain

C’est la seule attraction de Disneyland Paris qui est située sur une île. Le décor surplombe la chaîne de montagnes rocheuses de Bryce Canon pour les parties arrières et celles bordant les rivières. La partie centrale tourne autour de Monument Valley. Le thème de l’attraction porte sur les mines d’or du Far West, ce qui lui a valu un cadeau de 200 cactus en décembre 1992.

A lire également
12 mai : Journée Internationale de l’infirmière

En 2015, précisément en novembre, Big Thunder Mountain a été rénovée sur une période de 12 mois, à l’occasion du 25ème anniversaire du resort. L’attraction a retrouvé une seconde jeunesse avec l’ajout de nombreux effets spéciaux. Les visiteurs ont également remarqué une diminution des incidents et des pannes en tout genre. Le train lancé en grande vitesse et se faufile partout dans la ville minière fantôme. Sortirez-vous sain et sauf de cette aventure ?

Le décor de Frontierland et de Big Thunder Mountain

À l’entrée de Big Thunder Mountain, vous découvrirez un tracteur à vapeur de taille imposante. Jadis, il a servi à tracter de lourdes charges. Cet appareil authentique date de la fin du XVIIIème siècle et est issu d’une lignée venue du Missouri. Il a été cédé à Disneyland Paris afin de rehausser son parc d’éléments authentiques. D’autres pièces, comme la machine à vapeur dans la salle d’embarquement ou les outils et pelles, proviennent aussi des États-Unis. Elles sont visibles dans la file d’attente du train de la mine.

La traversée la plus spectaculaire et la plus inédite de l’Ouest !

En pénétrant dans l’attraction, vous devez vous fondre dans la file d’attente avec une allée très étroite dont la paroi est rocheuse, qui se trouve sous les voies. Il vous faut ensuite monter un escalier placé dans une cabane en bois pour atteindre la zone d’embarquement. Une fois en dehors de cette station, vous sortirez en plein air pour entrer par la suite dans un tunnel très sombre. Quand le train vire à tous les côtés, cela s’accompagne des cris des chauves-souris pour faire fuir les curieux.

A lire également
Le Visionarium : le futur à la sauce française

Puis, vous franchirez la première colline, le Hidden Mickey. Une détonation vous surprendra lorsque vous serez dans la caverne. Qui l’aurait cru que dans ce silence pesant et dans le noir absolu, tout sera bouleversé par cette explosion ?

Les parois de la caverne tremblent et semblent partir en vrille. Le train ne ralentit pas, mais continue d’avancer de plus belle. Au loin, on croit entendre les grondements d’un puits de mine en train de s’effondre. Les voies se ballottent et la rivière bouille juste au-dessus de votre tête. La peur vous envahit, mais vous voulez toujours aller plus loin.

Au sommet de la montagne, vous dévalerez pour apercevoir la lumière du jour. Un virage à 180° vers la droite fait ensuite partie du programme. Le virage à gauche lui sera un peu plus calme. Puis, le train vous emmènera dans une grotte où vous entendrez des coyotes hurlés à mort.

À la sortie, vous vous hisserez sur la deuxième colline. Virages après virages, le tour infernal n’est pas prêt de vous lâcher. Au détour, vous verrez certainement des mouflons, des crotales et des tortues du désert. Le tout a été étudié pour vous faire passer une journée qui sort de l’ordinaire !

Les astuces qu’il faut connaître avant de se lancer

Si vous voulez profiter au maximum de votre visite de Big Thunder Mountain, voici quelques astuces qui vous seront très utiles :

Dans le cas où vous êtes amateur de sensations fortes, prenez un siège à l’arrière de l’attraction. Même s’il n’est pas possible de choisir un siège, vous pouvez essayer de le demander poliment aux opérateurs de l’attraction, appelés Cast Members. Grâce à cette position, les airtimes (sentiments d’impesanteur, perte d’équilibre et sensation d’allègement) seront plus ressentis.

A lire également
Un tour du Resort par les Ambassadeurs Disneyland Paris

Lorsque vous longez la file d’attente, il peut arriver que celle de gauche soit moins chargée que celle de l’autre côté. Cette information vous permettra d’éviter les longues heures d’attente sachant que le Fast Pass est indisponible pour un moment indéterminé, et cela, depuis la réouverture du parc en juillet dernier.

Si vous êtes prêt à tenter l’aventure, ne lâchez pas vos chapeaux et vos lunettes. Vous allez rester bouche-bée pendant 3,15 mn. Depuis le départ jusqu’à l’arrivée, vous ne cesserez d’exprimer des cris de joie, notamment quand vous serez plongé dans le noir !

Conclusion

Petits et grands s’amuseront sur ce manège à sensation de Disneyland Paris. Grâce à un décor plus vrai que nature, vous goûterez à une aventure sans égale au cœur de Big Thunder Mountain. Un peu comme Indiana Jones à la recherche d’un trésor perdu, vous saurez trouver votre chemin même si les épreuves sont effrayantes les unes autant que les autres !

D’autres articles à découvrir


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *