fbpx
Current track

Title

Artist

Background

Carte d’hiver au King Ludwig’s Castle

Ecrit par le 17 octobre 2019

Situé au Disney Village, le King Ludwig’s Castle étoffe sa carte pour la période d’hiver…

La première fois qu’on entre au King Ludwig’s Castle, c’est souvent pour étancher sa soif avec une bière entre potes. Idéalement situé au début du Disney Village, on peut y faire une pause sympathique entre 17h30 et 19h lors de l’happy hour.

3 bières Bavaroises nous sont proposées :

La lager : Blonde dorée, douce, maltée et équilibrée. Une légère amertume et le pétillant frais en font une bière de soif aux saveurs typiques.
La weissbier : Blanche pâle, légèrement acide, au nez de céréale. La bulle et la mousse sont stables et lui apportent une rondeur agréable en bouche.
La dunkel : Brune aux accents Munichois aux odeurs de torréfaction (café, caramel), de houblon.
C’est une bière peu active destinée aux amateurs de saveurs plus amples et marquées.

King Ludwig's Castle

On se laisse tenter ?

Ensuite, curieux, on jette un coup d’œil dans le restaurant et on est ébloui par les boiseries, les peintures, le mobilier. Tout ce qui fait le charme de la « Bayerisch touch ». Et voilà : pris d’une envie irrésistible de goûter cette cuisine « exotique » et généreuse.

La carte d’hiver 2019

C’est pour moi l’occasion de vous en dire plus à l’arrivée de cette nouvelle carte et de vous proposer mes choix en restant cohérent avec le thème de l’établissement.

Ludwig's Castle

L’heure de l’apéro

Choisir un apéritif classique. La carte est  vraiment classique ! Tenter la carte des cocktails, avec ou sans alcool. Deux breuvages shakés  contiennent les fruits de référence en Bavière : la pomme et l’abricot.

Avec alcool : l’Arlequin. Cocktail très équilibré  et goûteux. Le gin est classique, les goûts de fruits parfument l’ensemble, le nectar d’abricot n’empêche pas la fluidité et la grenadine ne sur-sucre pas. Le choix du roi !
Sans alcool : le King Spirit. Vous y retrouverez les mêmes saveurs sans le petit coup de fouet du gin.

N’hésitez pas à être gourmand et accompagner vos précieux liquides d’un grignotage sympa. Le Bretzel est « Le » choix aux couleurs locales avec sa moutarde douce.

Hors sujet mais excellent quand on est entre copains, vous pouvez vous laisser tenter par la planche Finger-Food ou un grande Flammekueche qu’on partage au centre de la table en papotant.

King Ludwig's Castle

L’entrée

Le choix est compliqué. Pas de références aux losanges bleus et blancs chers à Ludwig. Trois préparations retiennent mon attention.

La soupe à l’oignon gratinée. Du plaisir, de la chaleur. Un beau bol généreux rempli de chaleur et de plaisir
L’œuf poché. Fin et rassurant. La fricassée de champignon et la crème de parmesan provoquent des explosions en bouche.
Le Hareng fumé. Un classique des brasseries. Pommes de terre fondantes et oignons croquants. Tout est dit.

King Ludwig's Castle

Le plat:

Couleur locale, le choix y est. Jarret de porc, Schnitzel et Choucroutes. J’ai laissé de côté le classique Ludwig’s Burger, qui est un bon Hamburger classique customisé par le Bretzel. Tentez le pour le plaisir du pain si vous n’avez pas grignoté de Bretzel à l’apéro.

Le jarret de porc braisé à la bière brune Dunkel. Soyons fou, avec du chou. Bien braisé, c’est croquant, tendre et la bière ajoute un arôme caramélisé léger
Le Schnitzel. Un incontournable de la cuisine allemande allégé par une touche « Pasta »
Haaa, la choucroute. Que serait le Bayern sans la choucroute et que choisir ?

Un choix de viande de qualité et un choux tendre sans acidité. La King Ludwig est la référence et la Royale est à destination de tous les “viandosaures” qui se respectent puisqu’elle contient, en plus des éléments classiques, le jarret de porc braisé.

Mais si vous souhaitez un plat végétarien, vous serez séduit par les Linguine Tartuffo. Du goût et toujours du goût.

King Ludwig's Castle

Un petit dessert pour terminer :

« La » tranche de Strüdel aux pommes sur votre assiette, comme il se doit, et la tradition vous envahi définitivement. Vous ne pourrez plus passer devant le King Ludwig’s Castle sans un soupir nostalgique.

La carte des boissons:

Comme pour les apéritifs dont nous avons parlé plus haut, elle est également très classique. Je souhaite cependant attirer votre attention sur le cidre et le champagne.

En effet j’apprécie, hormis avec une bière blonde énergique, l’accord d’une bulle avec la choucroute  pour apporter un peu de nervosité au chou.
Le Jagermeister reste lui un digestif traditionnel efficace si vous avez abusé de cet excellent établissement.

Les « plus » que j’apprécierais :

De la choucroute même sur la carte d’été. On y vient et on y revient pour ce plat. Les moules qui les remplacent en saison chaude sont loin d’être « couleur locale ».
Des Spätzles sur la carte. Ces délicieuses pâtes si typiques et fromagères ne sont accessibles qu’en plat du jour le lundi.
Une entrée dans le thème du restaurant. Un peu moins « Brasserie Française » et plus « Bayerische Brauerei ».
La carte des boissons mérite, au-delà des bières, quelques produits locaux : Cépages Müller-Thurgau en blanc et Domina en rouge dans leurs célèbres bouteilles de type « Bocksbeutel ».
Egalement un emblématique Schnaps et particulièrement le Marillenschnaps, spécialité à l’abricot qui accompagne généreusement la bière.

Conclusion

Le King Ludwig’s Kastle est une adresse incontournable tant pour sa convivialité, son décor que sa cuisine originale de qualité. La localisation, l’accueil et le calme du restaurant en font également une étape intéressante pour vous déconnecter agréablement. Le découvrir, c’est l’adopter



Commentaires

Laisser un commentaire