fbpx
Current track

Title

Artist

Background

Ce rêve bleu : Twisted Tale

Ecrit par le 24 juin 2019

Et si Aladdin n’avait jamais trouvé la lampe magique ? C’est la question que pose Liz Braswell dans “Ce rêve bleu”…

Ce rêve bleu

Roman écrit par Liz Braswell, une jeune femme vivant à Brooklyn. Elle est l’auteure de la série “Twisted Tales”. Ces livres sont des uchronies autour des plus grands Disney.
D’autres parutions sont à prévoir en septembre 2019, et “Ce rêve bleu” dat de mai 2019.

En quelques mots…

Pour “Ce rêve bleu” : “Ceci n’est pas l’histoire d’Aladdin telle que vous la connaissez. C’est une histoire de pouvoir, de révolution et d’amour. Une histoire où un seul détail peut tout changer”.

Tout bascule lorsque Jafar prend le pouvoir du Palais d’Agrabah. Le royaume menace de s’écrouler. Alors Aladdin et Jasmine doivent s’unir avec le peuple pour faire tomber le nouveau sultan. La rébellion est en marche…

Une nouvelle fois, cet article vous dévoilera bien sûr les grandes lignes pour vous permettre de vous situer dans l’histoire mais tous les détails ne seront pas évoqués. Il faut bien garder un peu de suspense, et surtout vous donner envie de le lire !

Prologue : Les origines

Ce rêve bleu

L’ancien souverain a été empoisonné. La vie là-bas est décrite comme plutôt animée et exubérante. Sauf dans le quartier des Vauriens où le cadre est plus sombre, plus triste.
Nous faisons la connaissance d’Aladdin et de sa maman…

“Tout ça pour un morceau de pain”

Liz Braswell a choisi de commencer son lire par la même scène que le classique, passage modifié bien entendu.
Aladdin s’est fait prendre la main dans le sac en volant un bout de pain sur un stand du marché.
Alors avec Abu ils tentent de fuir les gardes. Le petit singe est apparu au début de ce chapitre aux côtés du vaurien, étant le dernier présent de sa mère.
Son père quant à lui n’étant jamais revenu, Aladdin s’est retrouvé seul avec Abu. Cette situation est loin d’être facile mais ils ne sont malheureusement pas les seuls.

Ce rêve bleu

“Mais pour une pomme…”

Le temps est venu pour Aladdin de faire la rencontre rapide d’une belle jeune femme. A l’allure différente des autres.
Il observait Agrabah et son marché en compagnie de son fidèle petit singe quand il fût le témoin d’une scène…
Cette jeune femme a volé une pomme sur l’étalage d’un vendeur pour l’offrir à un jeune enfant voleur. Le marchand était furieux.
Aladdin est donc intervenu pour s’interposer entre lui et la jeune femme mystérieuse. Il la sauva de la situation d’une manière particulière.

“Le prix de la connaissance”

Ce rêve bleu

Jafar, le grand vizir et second du sultan entre dans notre lecture à présent. Il expose son plan qui est de mettre la main sur un jeune vaurien qui fait partie de sa vision.
Jafar est persuadé que cet homme jouera bientôt un rôle important pour Agrabah.

“L’Agrabah que personne ne voit”

Ce rêve bleu

Après une longue discussion et tandis qu’ils étaient en train de contempler la vue du haut de l’antre d’Aladdin, les gardes les ont malheureusement retrouvés. Malgré l’anticipation d’Aladdin et leur tentative de seconde fuite, ils se sont fait arrêtés.
C’est alors que Jasmine révéla son identité afin qu’ils obtiennent leur liberté. Cette information a étonné tout ce petit monde.

Aladdin et la belle jeune femme se sont enfuis, ils ont réussi à semer les gardes. Ils traversent ensemble les rues d’Agrabah pour arriver jusqu’aux plus pauvres.
Le jeune vaurien voulait ramener la femme aux airs bourgeois chez elle, mais elle en a décidé autrement. Elle a insisté pour découvrir où il vivait avec son petit compagnon.

“La caverne aux merveilles”

C’est pendant sa tentative de fuite des prisons du Palais qu’Aladdin a fait la connaissance d’un curieux personnage. Un vieux monsieur à l’allure de sorcier a parlé d’un trésor caché… à l’intérieur d’une caverne aux merveilles.

Abu ayant retrouvé son maître, c’est donc à trois qu’ils vont s’y rendre. D’après les instructions du vieil homme, Aladdin et Abu s’aventurent dans les entrailles de cette grotte.
Que de rebondissements attendent nos héros dans ce chapitre. Les deux aventuriers vont mettre la main sur la lampe à huile tant convoitée. Mais la “gourmandise” du petit singe va sans le savoir les condamner à l’intérieur de cette caverne. Ils ne compterons bien entendu, pas sur l’aide du vieux monsieur…

“Jasmine et un génie”

Ce rêve bleu

Il s’avère que le vieil homme était en fait le vizir du sultan, assoiffé de pouvoir. Le Palais d’Agrabah va connaître une nouvelle ère menée par Jafar.
La lampe de cuivre qu’il détient est en réalité habitée par un génie aux pouvoirs impressionnants et quasiment illimités. Suite à son invocation le Génie obéira à son maître Jafar…

“A genoux, prosternez-vous”

C’est à présent l’heure pour le nouveau souverain de briller dans les rues d’Agrabah. Jafar organise alors une parade grotesque. Sans se douter qu’Aladdin et Abu aient pu sortir du fond de la caverne après de nombreux obstacles.
Et c’est avec l’aide bien précieuse du tapis volant qu’ils sont revenus au village constater ce revirement insensé de situation.

“Le destin du Djinn”

Jafar vient à la rencontre de Jasmine. Elle était malheureuse et couchée sur son lit en caressant Rajah.
Le sorcier tout puissant explique tant bien que mal à la princesse qu’elle n’aura d’autre choix que de l’épouser. Ses motivations sont fondées et il n’hésite pas à effrayer la belle…
Soudain le génie apparaît avec une mission bien précise: réaliser la robe de mariage pour la princesse.
Jafar s’absente et permet ainsi à Jasmine de parler avec le génie. S’ouvre alors une profonde discussion.

“Les vauriens”

Aladdin se rendit parmi les siens, dans un quartier dangereux. Il se confia à eux qu’il n’avait pas vus depuis un long moment.

“Un sauvetage miraculeux”

Abu, Jasmine et Aladdin réussissent à déjouer la détermination des gardes.
Jafar avait donné l’ordre de les arrêter. Mais avec l’aide de Rajah au sol et du tapis volant ils ont pu s’éloigner de Rasoul et son équipe.

“La naissance d’une armée”

Jasmine et Aladdin se sont réfugiés chez une amie dans le quartier des vauriens. Ils y fondèrent ensemble “l’armée des vauriens” afin de défendres Agrabah, ainsi de faire descendre Jafar du trône.

“De fil… en aiguille”

Le tapis fut endommagé pendant la fuite de nos héros et Jafar s’est attelé à l’achever.

“Les porteurs d’eau”

Ce chapitre nous emmènent parmi les porteurs d’eau dans les montagnes d’Atrazak.

“La Reine des voleurs”

Le nouveau rôle de Jasmine au sein de ce nouveau rassemblement est de diriger les opérations. Nous assistons également à un début de rapprochement avec Aladdin.

“Mortelle magie”

Jafar et ses gardent mirent les pieds dans les ruelles d’Agrabah. Le nouveau sultan est à la recherche de la princesse. Il demanda alors à tous les habitants si quelqu’un l’avait vue. Mais ces derniers vont être témoins d’une violence sans nom.

“Le thé du génie”

Jasmine retrouve le génie autour d’un thé dans le plus grand des secrets. Tous deux discutèrent des événements. Le génie révèle une information essentielle à Jasmine pour aider à la rébellion.

“Des alliés inattendus”

Le groupe des alliés contre Jafar s’agrandit lui aussi. Après avoir eu connaissance des affreuses actions de l’ancien vizir sur le peuple, l’armée des vauriens se rend compte qu’il faut plus que conquérir le cœur des habitants. Leur but est désormais d’attaquer Jafar.

“La déclaration de guerre”

Le sultan ayant surpris le stratagème du petit groupe de résistants les a piégés. La guerre est maintenant clairement déclarée à Agrabah.

“Sympathies et stratégies”

Aladdin, Jasmine et les autres élaborent une stratégie nouvelle. Il leur faut à tout prix sauver leur famille et le village des mains répugnantes de Jafar.

“Le plan”

Les vauriens construisent maintenant le plan pour accéder au Palais. Ils vont faire front en masse à Jafar et le voler en même temps.

“Le calme avant la tempête”

Petit moment de répit pour nos héros, qui observent le palais.
Jasmine se confie à Aladdin sur ce qu’elle voudrait y réaliser. Ils se rapprochent et s’avouent enfin leurs sentiments.

“Comme au bon vieux temps”

L’assaut vers le palais va démarrer. Aladdin et ses complices vont mettre leur plan à exécution.

“L’aube approche”

Différents obstacles vont se dresser sur le chemin des vauriens. La princesse étant pour le moment à l’abris avec d’autres va faire appel à Rajah. Certaines choses se compliquent donc.

“Victime de guerre”

Jasmine demanda à une goule aux yeux rouges de la conduire à Jafar, elle a décidé de réagir à sa façon.
Quant à eux, Aladdin, Morgiana et Duban se sont retrouvés face à des gardes dans l’enceinte du palais.

“Le dernier vœu”

Jasmine ayant retoruvé Jafar pour le convaincre d’arrêter ce massacre à Agrabah, lui propose de l’épouser. Il décida d’accepter après réflexion. Il suggère alors de célébrer cette union de suite devant le peuple (ou du moins ce qu’il en reste).
Sauf que l’événement sera troublé par les vauriens. Tout un tas d’actions se déroulent et Jafar en est presque à mourir… Il lui reste cependant un dernier voeu qu’il prononce, et cela va changer la donne.

“La fin de la magie”

Cette guerre se termine à présent par la disparition de l’horrible sultan et les intentions dont Jasmine fait part à son peuple en tant que nouvelle sultane.
“Agrabah est à nous !” déclare t-elle. Ainsi comme dans le souhait de Jafar, tout élément de magie s’est envolé.

Epilogue

Jasmine et son entourage discutent du bel avenir que va connaître Agrabah après toutes ces horreurs. Ce sera l’ère de la sultane Jasmine, du prince Aladdin et de la grande vizir Morgiana.

L’impression de la rédaction

Il est très intéressant de découvrir ou plutôt de redécouvrir ce grand classique Disney sous un autre angle, avec une autre histoire, une autre fin.
Liz Braswell a réalisé un très beau travail d’écriture pour que nous puissions nous évader à travers les lignes de “Ce rêve bleu”.

J’ai adoré vous écrire l’article sur “Ce rêve bleu”, même si j’ai eu du mal à me détacher de l’histoire d’origine ce qui m’a empêchée de me plonger entièrement dans cet ouvrage.
Je pense que “Ce rêve bleu” mérite d’être lu et apprécié par de nombreux lecteurs, et que cette auteure doit être félicitée pour son imagination.

Sources

  • images : elle, pinterest, popsugar, chroniqueDisney, disney fandom, le-club-disney, la langue française, ozap
  • texte : livre “Ce rêve bleu” et culture personnelle

Commentaires

Laisser un commentaire