fbpx
Current track

Title

Artist

Background

DISNEY VINTAGE : “QUATRE BASSETS POUR UN DANOIS” (1966)

Ecrit par le 2 avril 2020

Dans notre série des Disney Vintage, nous vous proposons un film qui a beaucoup de chien : Quatre bassets pour un danois…

quatre bassets pour un danois

« Quatre Bassets Pour Un Danois » (« The Ugly Dachshund », 1966) est incontestablement l’une des comédies les plus drôles et les plus populaires des studios Disney. Le film est l’adaptation d’un roman de Gladys Bronwyn écrit en 1938. Lui-même est inspiré du conte de Hans Christian Andersen : « Le Vilain Petit Canard ». Le titre original du film (et du roman) fait d’ailleurs explicitement référence à ce conte (« The Ugly Duckling »). Sauf qu’il est ici question d’un « vilain petit teckel » (dachshund en anglais).

UN TECKEL PAS COMME LES AUTRES

Fran Garrison (Suzanne Pleshette) et son mari Mark (Dean Jones) forment un couple heureux et sont les fiers propriétaires d’un teckel primé répondant au nom de Danke. En récupérant leur chienne qui vient de mettre bas, Mark se laisse convaincre par le vétérinaire d’adopter l’un de ses chiots, un petit Danois qui vient d’être rejeté par sa maman. Une fois rentré, Mark annonce la nouvelle à Fran et le couple décide de baptiser le chiot Brutus. En grandissant parmi les petits teckels, Brutus finit par se prendre pour l’un d’entre eux et par adopter leur comportement. Tout cela conduira évidemment à une série de mésaventures irrésistibles de drôlerie.

quatre bassets pour un danois

UN COUPLE CHARISMATIQUE

Dean Jones tournait pour la seconde fois dans un film des studios Disney. L’année précédente, il avait obtenu un franc succès dans « L’Espion Aux Pattes De Velours » (« That Darn Cat », 1965). Auparavant, il avait participé à une série Disney (« Ensign O’Toole »). Il tournera en tout une dizaine de longs métrages pour le studio. Il s’agissait par contre de la première expérience de Suzanne Pleshette pour un film Disney.

Le couple charismatique qu’elle formait avec Dean Jones fonctionna si bien qu’ils tourneront à nouveau deux fois ensemble, dans « Le Fantôme de Barbe-Noire » (« Blackbeard’s Ghost », 1968) et dans « Un Candidat Au Poil » (« The Shaggy D.A. », 1976). Dans le reste de la distribution, on peut épingler Charles Ruggles, grand second rôle dans les années 30 et 40, dans le rôle du vétérinaire. Il participa également à d’autres productions Disney. Quant au réalisateur du film, Norman Tokar, on lui doit pas moins de 15 longs métrages des studios Disney, de « Compagnon D’Aventure » (« Big Red », 1962) à « Le Chat Qui Vient De L’Espace » (« The Cat From Outer Space », 1978).

quatre bassets pour un danois

UN ACCUEIL CHALEUREUX

La première de « Quatre Bassets Pour Un Danois » eut lieu le 4 février 1966 et le film sortit aux Etats-Unis le 16 février. Lors de sa première exploitation, le film fut associé au court-métrage « Winnie l’Ourson » (« Winnie The Pooh And The Honey Tree », 1966), plus tard rebaptisé « Winnie L’ourson et l’Arbre à Miel ». Malgré un accueil critique guère enthousiaste, le film fut un des plus gros succès publics de l’époque. Sa première sortie en vidéo remonte à 1986.

quatre bassets pour un danois

QUELQUES ANECDOTES

Dans le film, Suzanne Pleshette est obsédée par les teckels, mais dans la vie réelle, elle possédait un Yorkshire nommé Missy. Comme la petite Missy pouvait renifler les « partenaires » de sa maîtresse lorsqu’elle rentrait chez elle le soir (et qu’elle n’aimait pas cela), l’actrice devait se doucher et changer de vêtements avant de quitter le studio.

Brutus, le « vilain petit teckel », était déjà apparu six ans plus tôt dans une autre production Walt Disney : « Les Robinsons Des Mers Du Sud » (« The Swiss Family Robinson », 1960)

Dean Jones fut le dernier des acteurs du film (y compris les figurants) à disparaître lorsqu’il décéda le 1er septembre 2015.


Commentaires

Laisser un commentaire


Continuer la lecture