fbpx

DUMBO : Différent… mais attachant !

Ecrit par le 27 avril 2019


A regarder avec de grands yeux !

Dumbo

C’est l’impatience qui m’a poussée vers le cinéma pour redécouvrir le Disney de mon enfance… Je me rappelle avoir rigolé lorsque Dumbo éternuait face à la fameuse plume, ou encore avoir pleuré lorsqu’il se séparait de sa maman. J’espérais retrouver toutes ces émotions qui m’avaient tant submergées il y a quelques années , et c’est chose faite !

Dumbo

J’ai découvert un film, une nouvelle version qui rend hommage au dessin animé de 1941. C’est Walt Disney lui-même qui a choisi de porter à l’écran l’histoire de Helen Aberson. Il en fera un chef d’oeuvre de charme et de naïveté. Il fut un succès dès sa sortie et sera salué par la critique tant le thème de la différence y était traité avec simplicité.

Le live action, une tendance chez Disney

La version 2019 entre dans la grande tendance des Studios Disney d’adapter ses chefs d’œuvres d’animation en live action. Tendance qui commence en 2010 avec l’adaptation d’Alice au Pays des Merveilles par… Tim Burton. Et c’est à nouveau vers le réalisateur qu’il se tourne ici. Tim Burton dans son univers bien à lui, décalé avec ses héros marginaux.

Dumbo

La première remarque qui me vient à l’esprit concernant cette version est qu’on reconnaît parfaitement le style de Tim Burton. Alors on aime ou on n’accroche pas, les deux points de vue se comprennent mais ce film mérite d’être  considéré.

Une nouvelle histoire

En 1941, les Studios sortent de la guerre et les caisses sont vides. Cela explique que le film d’animation soit relativement court, 1h04 seulement ! Ici, le début du film regorge de scènes détaillées. Ces séquences comblent donc bien le temps et permettent de se plonger dans l’histoire. C’est d’ailleurs pour cela qu’il dure cette fois-ci plus longtemps que le Disney de 1941. Cela présente aussi l’avantage de mieux apprécier l’histoire à travers ces détails inédits et approfondis par rapport à la version classique. Il n’y a aucunement lieu de parler de copie, mais plutôt d’une réinterprétation. L’histoire et les thèmes musicaux retravaillés par Tim Burton et son équipe nous embarquent ainsi tout au long de ce métrage.

Dumbo

Tant de souvenirs…

Malgré son interprétation personnelle, Burton nous fait de nombreux clins d’œil à certains passages clés :

Dumbo

Juste avant sa naissance nous avons pu apercevoir une cigogne sur le toit de la roulotte, en référence à l’oiseau qui en 1941 apportait Dumbo à Mme Jumbo.

Le tas de paille dans lequel apparaît Dumbo fait référence à celui dans lequel il va se cacher après avoir raté son numéro dans la version originale.

Dumbo

Timothée la souris n’est pas vraiment présente dans cette version … mais se fait voir au tout début dans une cage. Ce sont les enfants et le personnage de Holt, qui prennent aujourd’hui soin du petit éléphant. Ces enfants, comme la souris autrefois, font preuve de beaucoup d’amour et de soutien vis à vis de ce bébé différent. C’est notamment grâce à eux qu’il apprendra à avoir confiance en lui.

Dumbo

La scène du bain a été reproduite et ce sont les enfants de Holt FARRIER ainsi que les employés du cirque qui lui donnent.

Dumbo

A Dreamland, lorsque Dumbo s’apprête à entrer en scène, les artistes du cirque soufflent des bulles roses géantes en forme de pachydermes. Comme dans le film à l’origine où il était victime d’hallucinations suite à une absorption d’alcool.

Le train qui transportait les animaux du cirque a été repris à l’identique et on reconnaît le thème musical qui accompagne la séquence.

Sans oublier la scène mythique …

Nous voyons également une personne se moquant des oreilles de l’éléphanteau, ici il s’agit d’un adulte et non d’un enfant. Ce qui a dans les deux films, déclenché la colère noire de la mère.

Dumbo

Et il est aussi une autre scène bien présente … Celle qui nous a sans doutes, tous fait fondre en larmes… quand la maman et son bébé se séparent.

La séquence finale où l’on voit ce dernier réussir à voler pour échapper à un incendie dans le cirque, intervient beaucoup plus tôt dans la version de Tim Burton 


Disneyland en mirage ?

Dans la trame de l’histoire, un parc d’attraction, Dreamland, menace l’existence du Cirque où vit Dumbo.  Or, du propre aveu de Tim Burton, le Dreamland de M.Vandevere a été inspiré des parcs à thèmes Disney. On notera, par ailleurs que les passages liés à ce parc sont assez péjoratifs à propos de Disney. Ils nous montrent en effet une toute autre image que ces fameux rêves d’enfants… L’aspect pécuniaire de l’activité et ses conséquences.

Dumbo 2019 : à fuir ou à voir ?

A travers l’histoire de Burton, le film regorge de messages à faire passer. Des messages qui sont à ce jour des sujets très sensibles, tels des alertes. La violence faite aux animaux, la captivité de ces derniers dans les cirques, le rejet de la différence, la moquerie, l’amour maternel, l’amitié… Il s’agit là de leçons qui sont réellement passées à travers ce très beau Disney revisité. Dumbo 2019… à voir sans conteste !

Sources:
– images: google images et modifications personnelles
– informations: connaissances et allociné

Taggé comme

Commentaires

Laisser un commentaire


DLRP

Current track
TITLE
ARTIST

Background