fbpx
Current track

Title

Artist

Background

La représentation animale dans l’univers des œuvres Disney.

Ecrit par le 16 mars 2020

Petit tour d’horizon des différentes manières d’appréhender la représentation animale au sein de notre univers préféré.

représentation animale disney

Il s’agit ici d’observer les animaux au travers de nos chefs-d’oeuvres favoris, en se disant qu’il y a fort à faire !

Effectivement, s’il est une réalité qui saute immédiatement aux yeux, c’est que ces derniers sont particulièrement nombreux.

Symbole lié à l’animal utilisé ou usage transmis par la fable, les animaux sont loin d’être sous-représentés dans les œuvres Disney.

Au-delà de Mickey qui, pilier central de tout cet univers, est pourtant simplement une souris, cette représentation animale est au moins aussi réelle qu’ayant de multiples utilités.

Un usage fabuleusement fabuliste.

représentation animale disney

Prenons pour exemple Monsieur Jean de La Fontaine, fabuliste français du dix-septième siècle, et utilisons-le en exemple pour comprendre cet usage de la représentation animale dans la narration d’histoires.

Une utilité sécuritaire.

Jean de La Fontaine dit usage d’animaux dans moult de ses œuvres. Il n’était pas uniquement fabuliste, c’est cependant sur ce dernier aspect que nous devons ici nous attarder.

« Je me sers d’animaux pour instruire les hommes ».

Cette citation montre clairement la volonté moraliste de l’auteur observé ici. Il faut cependant savoir que la vocation de ses écrits va bien au-delà.

Effectivement, l’utilisation d’animaux anthropomorphes permettait ici une critique des personnes de pouvoir sans pouvoir les viser directement.

S’il s’est ainsi bien des fois vu considéré comme extrêmement limite par la monarchie, ce ne fut qu’à la fin de sa vie que Jean de La Fontaine fut contraint de renier ses écrits.

Fabuliste particulièrement axé sur la morale, il faisait passer ses messages au travers de ses œuvres.

Cette utilisation d’animaux aux comportements humains avait donc à la fois la faculté d’être confortable et relativement sereine.

Par rapport à ce qui nous occupe aujourd’hui, ne pourrait-on dire que chez Disney, cette utilisation est au moins aussi ingénieuse qu’intéressante ?

Une exploitation pour du pur divertissement .

Il est clairement établi que, depuis toujours, Disney a pour but de divertir, par le rêve et l’émerveillement, et ce en s’adaptant à tout public.

Dans ce but, il est nettement observable que l’exploitation des animaux par l’utilisation de leur image est ici particulièrement riche.

Un vivier exceptionnel pour une inépuisable source d’inspiration.

La diversité animale est telle que les caractéristiques exploitables en vue de personnages sont quasiment infinies !

Humour, tendresse ou méchanceté, l’éventail de possibilités est inquantifiable.

En effet, il s’agit biende divertir en explorant diverses possibilités, en appuyant sur le côté « évasion » : dans la vie quotidienne, pas d’animaux anthropomorphes !

Un coup de génie pour des esprits satisfaits : un divertissement réussi.

Grâce à cela, on s’évade dans un univers peuplé de créatures imaginaires sans pour autant être inconceptualisables pour nous.

Des idées qui nous parlent : de la conceptualisation facile.

De part leur anthropomorphisme comme leurs caractéristiques animales connues et observables dans la nature, elles frappent notre imaginaire sans pour autant le bloquer en étant hors de portée.

Du divertissement sans stigmatisation.

En mascottes comme en protagonistes, l’utilisation de la représentation animale permet une liberté certaine en ce qu’elle ne met aucun humain en difficulté.

Effectivement, il ne s’agit pas de mettre qui que ce soit mal à l’aise face à une situation susceptible de toucher les uns ou les autres !

Un génie vraiment exceptionnel.

En cela le génie Disney est particulièrement grand : les animaux permettent une universalité des œuvres ne stigmatisant personne.

Précisons que les humains utilisés dans les œuvres sont uniquement consacrés à la mise en exergue des plus belles valeurs humaines, en toute diplomatie et bienveillance.

Cependant, ne pourrait-on voir ici un vertain intérêt en matière de protection animale ?

Nous avons pu constater que le recours à l’anthropomorphisme d’animaux permet une clarté bienveillante des œuvres de Disney.

Soit qu’elle fasse appel à la symbolique de l’animal utilisé (exemple : le renard souvent utilisé comme symbole de la ruse), soit à une autre carctéristique ou spécificité par le contraste.

« N’oubliez jamais que tout a commencé par une souris ! »

représentation animale disney

Cette citation exceptionnelle permet d’illustrer la magie façon Disney, par le contraste qu’elle représente.

Pilier central de tout ce sublime univers, Mickey est effectivement la représentation parfaite de cette idée de spécificité par le contraste.

Notion de spécificité par le contraste.

En effet, il ne s’agit « que » d’une souris au départ ; d’une manière unique de Disney, la souris pourtant humble petit animal de nature, est transformée en bien plus que cela !

Ainsi, lorsque l’on pense à Mickey, on évoque une véritable mascotte, le plus bel ambassadeur de notre univers de rêve et de magie préféré !

Un intérêt suscité par la répétition et la fascination.

Nous savons que nombreuses sont les œuvres de Disney faisant appel aux animaux.

Cependant, les impacts possibles ne vont-ils pas potentiellement bien au-delà du simple divertissement ?

C’est ce que nous allons voir ensemble.

Une familiarité protectrice ?

Si voir régulièrement une chose peut permettre de ne pas en avoir peur, cela peut avant tout permettre à cette chose d’entrer dans l’environnement familier de notre inconscient.

Un environnement intellectuel nourri.

Cette idée fonctionne particulièrement chez les tout-petits, avides de découvertes en tout genre et véritables petits enregistreurs de toutes sortes d’informations.

Les adultes sont aussi concernés.

La notion n’est pas dénuée de sens chez l’adulte, qui a cependant besoin pour cela d’effectuer cette répétition volontairement et non naturellement, pour faire entrer une idée dans son environnement intellectuel.

Emergence de vocations potentielles?

En ce sens, la familiarité ainsi mise en place pourrait susciter des vocations protectrices envers les animaux, ces êtres qui nous ont tant fait rire ou rêver dans nos chefs-d’oeuvres préférés !

Un instinct protecteur développé pour ce qui est entré dans notre environnement conceptualisé.

But volontaire ou non, il y a là un nouvel impact de magie Disney.

Cette volonté protectrice de notre environnement animal peut également tout à fait surgir d’un événement isolé.

Un intérêt suscité par la fascination, ou le « coup de coeur ».

Comme dans plein d’autres situations potentielles, il est réellement possible de voir une vie agréablement transformée suite à un visionnage particulièrement parlant dans l’instantanéité.

Il s’agit d’une « magie de l’instant T ».

Pourquoi n’en serait-il pas de même pour un animal ?

Il est en effet imaginable qu’un rêveur ou une rêveuse tombe sous le charme d’un personnage, principal ou mascotte, en visionnant un chef-d’oeuvre façon Mickey.

Susciter de l’intérêt réel par le rêve.

Fasciné par le héros anthropomorphe, l’esprit ainsi interpelé peut en conséquence s’informer sur le véritable animal, devenant passionné et, pourquoi pas, fervent défenseur ?

Un trésor Disney : création de potentielles passions à vocations protectrices.

Une fois de plus, la magie de Mickey a encore frappé. Si l’on pourrait se poser la question de savoir si, dès le départ, tout est volontairement anticipé de la part de Disney, cette magie nous invite à ne pas nous poser trop de questions pour nous laisser aller à rêver.

Conclusion par citation de Monsieur Walt Disney.

Terminons notre propos par une citation du plus grand génie du divertissement du vingtième siècle.

Nourrir l’imaginaire en se basant sur le réel.

Elle illustre bien cette idée d’exploitation de ce qui est réellement existant pour en enrichir l’imaginaire :

représentation animale disney

« Il nous est impossible de faire des choses fantastiques basées sur le réel si nous ne connaissons pas parfaitement le réel. »

Taggé comme

Commentaires

Laisser un commentaire


Continuer la lecture