fbpx
Current track

Title

Artist

Background

La végétation au sein du monde merveilleux de Disneyland.

Ecrit par le 24 octobre 2019

L’Univers Disney ne cessera jamais de nous surprendre, dans le souci du détail pour l’entretien du merveilleux parc de végétation.

végétation Disneyland

Nous avons pu le voir avec, notamment, l’entretien pointilleux de la végétation au sein des parcs.

Elle est effectivement entretenue en permanence par un personnel extrêmement qualifié. En effet, œuvre là l’un des nombreux métiers d’art et de savoir-faire mis en exergue par Disney…

Il est intéressant de se dire qu’au fil des ans, c’est tout un écosystème qui s’est mis en place et développé une faune locale s’étant véritablement installée petit à petit dans ce milieu devenu son milieu naturel!

Un véritable écosystème.

En sus de raconter de belles histoires, cela vient renforcer les idées de Disney en matière d’écologie et de protection de l’environnement, plus particulièrement ces dernières années.

Prenons exemple de la célébration pour la quatrième année consécutive du mois de la Terre, sur le Parc : une mise en avant de la Nature et de la nécessité de la préserver.

végétation Disneyland

Une étonnante découverte

La végétation au sein des parcs consacrés à notre univers préféré contribue, nous le savons, à la volonté toute Disney de raconter une histoire en y immergeant complètement le visiteur…

Effectivement, en se penchant plus spécifiquement sur cet aspect-là des choses, il est possible de faire une découverte pour le moins aussi étonnante qu’originale.

végétation Disneyland

En effet, toute une végétation fictive, avec des noms complexes aux consonances quasi-scientifiques, a été créée dans la nécessité de perfectionner ce monde merveilleux.

Une végétation fictive élaborée

Bien que plus rare que sa consœur naturelle, elle s’est développée au fil de l’élaboration des différents parcs Disney.

Fictive, elle est pour le moins extrêmement réaliste et contribue pleinement à la magie du souci du détail façon Disney.

La famille des Disneyodendrons

Les arbres la composant sont inspirés du Ficus benghalensis, ou figuier des banians. Ce dernier, de la famille Moraceae, a la particularité d’atteindre des tailles gigantesques, au point que des hommes puissent y vivre (tiens, cela ne nous mettrait-il pas sur la piste d’une certaine famille Robinson?)

Ils peuvent, avec leurs multiples racines et troncs, couvrir plusieurs hectares.

C’est ici que commence la fiction, la famille des Moraceae existant bel et bien !

C’est concurremment avec l’arbre à pain que le figuier des banians a inspiré les Disneyodendrons.

En effet, de la famille des Moraceae également, cet arbre originaire d’Océanie a pour principale caractéristique la comestibilité de son fruit.

Le Disneyodendron est donc le fruit du mélange de deux variétés préexistantes.

Ainsi nous avons le Disneyodendron semperflorens grandi : grand arbre Disney toujours florissant.

Il apparait au Disneyland originel de Californie dans la toute première version de l’attraction des Robinson, la Swiss Family treehouse, consacrée par la suite à l’univers de Tarzan.

végétation Disneyland

Un faux jumeau

Celui d’Orlando est quasiment semblable : il s’agit du Disneyodendron eximus. Les deux arbres se ressemblent extrêmement, mais ne peuvent s’appeler de la même façon car ils viennent de deux régions climatiquement très différentes.

Tokyo a sa version de la Cabane des Robinson, tandis qu’Hong Kong a la sienne de l’attraction consacrée à Tarzan.

Pour terminer : le Disneyodendron superflorens Gigantis

Il s’agit de l’exemplaire unique de ce que l’on peut appeler une sous-espèce. Il se trouve au Disney’s Animal Kingdom. Il s’agit d’un parc à thème zoologique ouvert le 22 avril 1998 à Walt Disney World Resort en Floride.

Ce spécimen unique au monde s’élève à 44 mètres de hauteur. Son tronc fait 15 mètres en sa base.

Sur le tronc sont sculptées 325 espèces animales…

Pour vous faire une idée, il est tellement immense qu’il contient une salle de cinéma !

C’est ainsi que nous avons pu évoquer un aspect des choses pour le moins inhabituel qui nous a permis de constater, une fois de plus, à quel point est élaborée la magie de notre souris aux grandes oreilles !


Commentaires

Laisser un commentaire