En ce moment

Titre

Artiste

Background

L’absence de Minnie : une Fête des Fleurs mouvementée.

Écrit par sur 7 mai 2021

Un beau jour au village enchanté, alors que tout se passait bien pour la Fête des Fleurs, il manquait un bouquet sur la grande table de présentation du concours final. Et là, grande découverte : plus de Minnie.

Disparition inquiétante.

Tandis que tout le monde était affairé à toutes sortes de préparatifs, ce fut Mickey qui s’aperçut le premier de l’absence de sa bien-aimée.

En effet, la table de présentation des bouquets était presque remplie, ne laissant qu’un trou manquant : l’emplacement destiné au bouquet de Minnie.

Cela en fit tiquer plus d’un, avant que l’on ne s’aperçoive que la maîtresse de cérémonie avait…disparu !

Pat Hibulaire à la rescousse.

A la surprise générale car il faisait souvent partie des mauvais coups, Pat Hibulaire fut l’un des premiers à se joindre à l’équipe de recherche.

Cela montra aussitôt sa bonne foi , car il n’est pas du genre à volontairement perdre son temps pour rien !

Une maison vide dans un flot de larmes.

La maison de Minnie fut l’un des premiers endroits où débutèrent les investigations.

Mickey commença par y faire quelques pas, ressentant une sensation étrange et toute nouvelle pour lui, comme une peur affreuse à glacer le sang…

La maison était vide, Minnie semblait avoir emporté toutes ses affaires !

Seul restait, au milieu du salon, chiffonné par terre, un papier inondé de larmes…

La lettre de rupture.

Un personnage Disney n’est tout simplement pas fait pour le malheur. Aussi, Mickey crut-il se briser, et s’éparpiller en mille miettes de tristesse sous l’effet du choc. Une lettre que ses yeux plein de larmes n’arrivaient pas encore à lire gisait là, sur le sol ; elle était signée de lui !

Les seuls mots qu’il avait pu capter étaient : Minnie, autant que tu t’en ailles puisque de toute manière, je ne veux plus de toi !

Une situation terrifiante.

Si les raisons du départ précipité de Minnie s’expliquaient, persistait néanmoins une incompréhension : comment Minnie avait-elle pu, dès la première lecture et sans chercher d’explications, croire à cette horrible lettre ?

Cela parut bizarre à nos enquêteurs et aussitôt, surmontant sa tristesse, Mickey se mit en mode détective : Minnie était peut-être en danger !

Un début d’enquête difficile mais déterminé.

Flairant quelque chose de louche et étant, sans aucune prétention, leader naturel de ses camarades, Mickey demanda à chacun des volontaires (c’est-à-dire absolument tous les habitants du village qui tous aimaient Minnie) de contribuer aux recherches, apportant un rôle à chacun tout en lui laissant totale liberté d’initiative.

Disparition involontaire.

Après moult recherches, l’heure était venue de tous se rassembler pour faire un point sur l’enquête.

En voici le bilan, en fin de matinée : Mickey avait trouvé une plume de corbeau coincée dans la porte de la chambre de Minnie, elle semblait avoir un peu de sang au bout, comme si elle avait été arrachée très fort et accidentellement.

Dingo, lui, avait constaté que le petit jardinet de son amie, pourtant si mignon et si fleuri, avait été totalement piétiné.

Une accumulation d’indices.

Donald avait trouvé, dans le garage, la petite voiture toute abîmée, dont pas un pneu n’avait été épargné : le tournevis qui avait servi à les lacérer était encore par terre, près de la porte.

Tic et Tac avaient même remarqué des tas d’empreintes mélangées, comme lors d’une longue lutte, allant jusqu’à l’arbre dans lequel ils aimaient bien venir régulièrement se reposer, tant l’atmosphère était toujours agréable chez Minnie !

Bref, le constat était malheureusement clair : Minnie avait été enlevée !

La thèse de l’enlèvement avérée.

Partant de ce point, l’enquête pouvait repartir sous un nouvel aspect.

En effet, même s’il aurait besoin de ses amis pour rester le plus neutre possible, Mickey ferait tout pour mener son enquête comme s’il n’y était pas personnellement impliqué.

Merlin le lui confirma : c’était la meilleure solution pour ne pas tomber dans d’éventuels pièges engageant sa sensibilité d’amoureux sincère.

Une aide inattendue.

Soudainement, un arbre immense et magnifique apparut sur la place du village, dans une gerbe d’étincelles et d’étoiles magnifiques et colorées.

Tout le monde se figea sous l’effet de la surprise : décidément, cette journée était vraiment bizarre !

Une porte sembla se dessiner dans le tronc de l’arbre, et quelle ne fut pas la stupeur générale lorsqu’en sortirent, tranquillement, Winnie l’Ourson et tous ses amis de la Forêt Enchantée !

L’intuition de Porcinet.

Après avoir expliqué à Mickey que la Forêt Enchantée apparaissait là où on avait vraiment besoin d’elle (Merlin ne semblait cependant pas étranger à tout cela), Winnie et ses amis se mirent aussitôt au service de leurs camarades.

En effet, Minnie est un véritable pilier : pour eux, c’est tout leur univers qui était compromis !

Après avoir regardé timidement autour de lui, Porcinet partit comme une flèche… Il semblait avoir quelque chose de brillant à la main.

Picsou, à l’aide !

Mickey le suivit, sans rien y comprendre mais pressentant que quelque chose d’important se passait… Les autres continuèrent les recherches sur place et aux environs du village, se séparant en petits groupes.

Porcinet criait : « Picsou ! Picsou ! Picsou ! »… L’adrénaline faisait qu’il ne bégayait même pas !

Ce dernier, pourtant bien tranquille dans son coffre-fort à Donaldville, fut dérangé par des cris qui semblaient scander son nom…

Porcinet avait parcouru une telle distance qu’il était arrivé jusque là !

Le Sou Fétiche ?

Bien qu’extrêmement méfiant, Picsou fut cependant surpris en apercevant son petit camarade… Pressentant une crise majeure, il lui somma de s’expliquer (Porcinet avait tellement foncé qu’il en avait semé son ami Mickey).

Tellement essoufflé qu’il ne pouvait prononcer une parole, Porcinet lui tendit la main : y gisaient une plume de corbeau toute abîmée et… Une pièce très brillante !

Un petit miracle.

Après avoir poussé un hurlement affreux, Picsou alla vérifier immédiatement son coffre-fort mural : il était vide ! Consacré uniquement à son précieux Sou Fétiche, ce coffre était vide !

Se retournant vers Porcinet, il put constater que c’était justement celui-ci, le Vrai, qu’il avait en main !

Un véritable miracle… Picsou avait récupéré son bien le plus précieux, avant même de s’apercevoir de sa disparition !

Sur la piste de … Miss Tick !

Dès qu’il vit la plume tachée de sang, Picsou sembla pris de vertiges et, avant de s’évanouir, murmura : « Algorab ! »

Mickey finit par arriver et Porcinet lui raconta tout ce qu’il savait.

Les deux amis réanimèrent de leur mieux Picsou, qui, véritablement secoué, serrait convulsivement son Sou Fétiche… Il donnait l’impression d’avoir vu un fantôme !

Après échanges d’explications, il fut décidé sans perdre de temps d’envoyer Porcinet porter les nouvelles au Village et, en attendant les renforts, Mickey et Picsou partirent aussitôt pour le Manoir de Miss Tick.

Les explications.

Alors qu’il cheminaient ensemble, les deux camarades faisaient le point sur tous les éléments dont ils disposaient.

Picsou avait non seulement reconnu son Sou Fétiche (Porcinet l’avait trouvé derrière la maison de Minnie, logé dans une ornière comme s’il avait été piétiné), mais la plume l’avait réellement choqué.

En effet, il n’en existait nulle autre au monde… Ces reflets bleutés apparaissant à la lumière ne pouvaient signifier qu’une chose : elle appartenait à Algorab, l’assistant de Miss Tick !

Pourquoi ?

Picsou était doublement désolé : d’une part il portait sous son air bourru une véritable affection à Minnie, et d’autre part cela faisait tellement longtemps qu’elle ne l’avait pas embêté qu’il ne s’attendait plus à voir un jour reparaître la sorcière dans sa vie !

La grande question était : mais pourquoi s’en serait-elle pris à la plus belle des souris , pourquoi ne pas, comme avant et comme toujours, s’acharner sur lui une fois de plus ?

La Quête de réponses.

Ces questions tournaient entre les deux amis qui ne parvenaient pas à résoudre cette énigme.

En quoi Miss Tick pouvait-elle en vouloir à Minnie, et à son entourage en inventant un si terrible scénario ?

Le fait que ce fut une Miss Destruction et Désordre paraissait indéniable aux deux amis, mais là ils ne comprenaient pas. Pour eux, la seule façon de résoudre l’énigme était de se mettre en quête de Miss Tick elle-même, ou au moins, pour commencer, de son acolyte.

L’Envoyé de Merlin.

Ne sachant trop par où commencer (il est dit que Miss Tick vivrait sur le Mont Vésuve ou bien dans un manoir, encore pouvait-elle se cacher autre part), les deux compagnons tentaient maladroitement d’établir des plans, de trouver des pistes…

Ils étaient vraiment dans le flou.

Ils furent surpris de voir arriver Pat Hibulaire, porteur d’un message de Merlin :

« Faites-lui confiance pour qu’il se fie à lui-même. IL vous guidera mais, le moment venu, sachez le ramener ».

Sur ce, Pat Hibulaire déboucha un petit flacon qu’il but d’un trait.

La Potion de Clairvoyance.

Ce fut alors qu’il expliqua à ses amis l’idée de Merlin.

En se basant sur l’idée que les bonnes choses attirent les bonnes choses et inversement, il a demandé à Pat Hibulaire son accord avant de tenter quelque-chose.

En effet, il s’agissait de faire ressortir les mauvais instincts de Pat Hibulaire, juste assez pour qu’ils rencontrent ceux de Miss Tick.

Une géolocalisation façon magie.

L’effet escompté était que Pat Hibulaire soit guidé instinctivement vers Miss Tick…

Mickey comprit ce que voulait dire le message de Merlin : il faudrait savoir le ramener à temps !

Que Miss Tick n’ait ni le temps ni l’occasion de l’enrôler !

Picsou et Mickey, de ce moment, ne lâchèrent plus Pat Hibulaire d’une semelle.

Un affrontement très étrange.

Merlin avait vu juste : Pat Hibulaire n’eut guère de difficulté à la retrouver. Figurez-vous qu’elle avait chassé les Sept Nains pour s’installer un repaire temporaire dans leur jolie demeure…qui, pour le coup, n’avait plus du tout l’air aussi accueillante !

Les Nains, eux, s’étaient réfugiés dans leur mine…

Simplet qui faisait le gué, fut très heureux de retrouver Mickey qu’il rejoignit aussitôt, tout prêt à aider. Il n’avait pas besoin de mots pour se faire comprendre !

La confrontation.

Malgré tout son « talent », Miss Tick est très prétentieuse, aussi ne ‘attendait-elle pas à être dénichée ainsi.

Mickey et Picsou prirent soin, à contrecœur, d’attacher Pat Hibulaire à un arbre, pressentant une potentielle manipulation…

L’hypnose ratée.

A peine dehors, la sorcière compris qu’il se passait quelque-chose avec Pat Hibulaire ; aussi chercha-t-elle aussitôt à l’attirer vers elle.

Le pauvre Pat fut ainsi bien tourmenté, se retrouvant comme Ulysse face au chant des Sirènes…

Cependant, entre les cordes et son entourage si bienveillant, il tint bon. Ce fut une défaite amère pour Miss Tick.

Pourquoi tout ça ?

Cette question brûlait tellement les lèvres des deux amis qu’ils ne purent s’empêcher de la hurler, en même temps…

Ce à quoi Miss Tick répondit, pleine de rage : « Tout va toujours trop bien pour vous. Pourquoi me contenter d’un Sou Fétiche quand, bien plus que ça, je peux disposer d’un Univers Entier ?

Une tentative d’invasion.

« Tentative d’invasion ? Même DLRP me fait rire, à essayer de m’interrompre avec des titres ! Ce n’est pas une tentative d’invasion, c’est juste la transformation d’un Univers en quelque chose de bien plus grandiose : mon royaume !

Algorab a testé le produit, il marche et vous allez tous en prendre : vous serez mes serviteurs pour toujours !

Quant à Minnie, c’est la créature la plus bienfaisante de votre monde : son énergie m’est indispensable pour accomplir mes plans, sa gentillesse est si puissante ! Mais Aaaaaaaaaaaaaaaaaah ! ».

Figaro : un véritable héros.

Les chats ont toujours eu une place très spéciale dans l’univers de la magie. Est-ce une façon d’illustrer cela, nous ne le savons pas, mais ce qui est certain c’est que la morsure de Figaro fit vraiment très mal à Miss Tick, bien au-delà de la surprise qu’elle lui causa !

De cette façon, elle fut rapidement neutralisée ; Minnie, quant à elle, s’était chargée d’enfermer Algorab dans sa cage. Elle avait compris que du secours lui était venu, et sa force avait doublé avec son regain d’espoir.

D’où sort-il ?

Ce que l’on ne savait pas, c’est que Figaro, aimant beaucoup sa Minnie, la suivait absolument partout : un tel amour ne pouvait être atteint par une mauvaise magie telle que celle qui les avait attaqués, aussi n’eut-il pas la moindre difficulté à retrouver sa maîtresse, même si cela reste très mystérieux !

C’est même lui qui avait poussé de toutes ses forces la porte de la chambre de Minnie, causant la perte de la plume du vilain corbeau !

Quant au Sou Fétiche, il était tombé de la poche de la vilaine sorcière tandis qu’elle enlevait la pauvre Minnie qui avait épuisé ses forces en se débattant…

Explications et grandes retrouvailles.

Nul mot n’est assez fort pour exprimer ce qui se passa entre les deux amoureux lorsqu’ils tombèrent dans les bras l’un de l’autre. Rien ne peut décrire l’intensité de leur amour et de leurs regards l’un vers l’autre… Laissons-les se retrouver tranquillement pour voir ce qu’est devenue Miss Tick.

Un dernier face à face.

Picsou ne put s’empêcher d’aller la voir pour tenter de lui parler… Pas moyen, elle était comme enragée ! Tout à coup, elle prononça une formule magique incompréhensible, prit la cage d’Algorab et se jeta dans son chaudron qui s’était transformé en un portail vers un autre endroit.

Nous ne savons pas où elle est allée avec son acolyte, mais nous savons que nous en sommes débarrassés pour un moment.

Une Fête des Fleurs inoubliable.

La joie des retrouvailles fut absolument indescriptible… L’univers Disney reprenait sa place, avec Minnie en place centrale !

Car nous savons que Mickey est le leader, l’emblème de notre univers préféré, mais vous connaissez l’adage : derrière chaque grand homme, il y a une femme !

Toujours est-il qu’en ces circonstances particulières, la Fête des Fleurs prit une toute autre tournure.

Joie, amour et partage.

Sitôt la fin des péripéties amorcée, Simplet avait été chercher ses camarades dans la mine. Tout ce petit monde, Picsou et Pat Hibulaire compris, rejoignit le village enchanté.

Ce qui se passa alors fut comme la réunion d’une grande famille, soudée et aimante… Ceux qui ne s’étaient pas vus depuis longtemps étaient heureux de se retrouver, et les actes de bravoure furent chaleureusement salués.

A bientôt Merlin !

Merlin amorça la fin des festivités en s’envolant dans une gerbe d’étincelles… Non sans avoir expliqué que la potion avalée par Pat Hibulaire n’était en réalité qu’un sirop de grenadine, afin de lui révéler qu’il avait volontairement fait la démarche de se mettre à l’épreuve pour aider ses amis !

Il repartit, après avoir prévenu que l’arbre donnant accès à la Forêt Enchantée disparaîtrait à minuit.

Au revoir les amis !

C’est ainsi que, petit à petit, chacun rentra chez soi, heureux et profondément satisfait de l’amour familial faisant la magie de son univers…

Tout le monde promit de se revoir, et nous aurons l’occasion d’assister à une fête générale prochainement !

A bientôt, nous espérons que vous aurez passé un agréable moment, n’hésitez pas à prolonger la magie en écoutant DLRP !


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *