Current track

Title

Artist

Background

Les Quatre Saisons des Silly Symphonies : Summer

Ecrit par le 23 octobre 2019

Les saisons continuent dans notre cycle des Silly Symphonies. Aujourd’hui, la châleur de l’été se décline avec Summer…

Silly Symphonies Summer

1929 avait vu le Printemps prendre vie dans les Silly Symphonies. 1930 débute en ce 16 janvier avec la célébration de l’Eté !  Et voici qu’une nouvelle horde d’insectes danse sur un nouvel ensemble de mélodies, prétexte à leurs activités de saison.  Cafards, libellules, papillons, phasmes, abeilles, mouche et autres coléoptères se succèdent au rythme de la musique jusqu’à la chute de l’araignée. 

Cette Silly Symphony nous propose donc une tranche de vie de cette nature estivale, du cycle de la nature qui, avec les mythologies et les contes et légendes, forme l’essence même de cette série poétique, avec les effets comiques nécessaires à la légèreté.

1930, une année de changement

Voilà donc que commence la deuxième année de production des Silly Symphonies.  Comme on ne change pas une équipe qui gagne, Walt Disney est à la réalisation, Ub Iwerks à l’animation et Carl Stalling à la composition.

Du moins pour l’instant.  En effet, de grands changements s’annoncent. Ub Iwerks qui ne se sent pas assez valorisé dans son travail, songe à quitter l’environnement Disney pour créer son propre studio.  Il se tournera un temps vers les « Looney Tunes » pour Warner Brothers, mais reviendra vers sa souris aux grandes oreilles où il participera à la création de Disneyland.

Silly Symphonies Summer

Dans la foulée, Carl W. Stalling quitte les studios et suis Iwerks dans ses aventures. Lui qui est l’inspirateur de la série, lui qui en est le directeur musical, ne sera resté que deux ans dans sa fonction. 

Pourtant, son impact sur l’ambiance musicale des courts métrages est amplement reconnu.  On peut même dire qu’il ouvre la voie à une voie de composition dans l’univers Disney, avec, par exemple l’utilisation du classique dans les partitions.

Silly Symphonies Summer

Un petit bijou

Les Silly Symphonies préparent une mutation, certes. Mais pour l’heure, savourons plutôt l’évocation fantaisiste de cette lumineuse saison, remplie de bestioles dansant encore sur la partition originale de Stalling avec Summer. Profitons de l’animation de ce joli petit film musical de six minutes.


Commentaires

Laisser un commentaire


Continuer la lecture