Maléfique 1959 vs 2014 : un personnage, deux histoires

Maléfique a connu des transformations importantes avec le temps. Entre le dessin animé et le live action avec Angelina Jolie, qu’est-ce qui a changé ?

maléfique personnage disney
image 1

Maléfique : une méchante parmi les Méchants

Hitchcock avait pour principe que « plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film ».  Les Studios Disney retiendront la leçon…. Films et bandes dessinées seront peuplés de ces personnages sombres que l’on affectionne pourtant.  Parmi eux, Maléfique incarne le mal dans le film d’animation sorti en 1959, La Belle au Bois Dormant.  La fée diabolique deviendra alors la responsable des malheurs du Royaume du Roi Stéphane, le père de la jolie Aurore. 

image 2

Nous connaissons tous l’histoire.  Un Royaume en liesse … La naissance d’une jolie Princesse … Flora, Pâquerette et Pimprenelle, les trois bonnes fées-marraines qui apportent les dons les plus purs à l’enfant … Maléfique et son corbeau qui trouble la fête … Offusquée de ne pas avoir été conviée au baptême, elle jette sur la fillette le sort le plus funeste … « Ma volonté est telle qu’avant l’aube de ses 16 ans, elle se piquera le doigt, à la pointe d’une quenouille, et en mourra ! » … Le sort sera atténué par les trois marraines … mais restera terrible !

A lire également
Quelle image de la femme chez les Princesses Disney ? - Introduction

1959 : l’incarnation du mal à l’état pur

image 3

Maléfique est méchante … Et ça se voit ! Si son look sombre est élégant et raffiné, le personnage montre toutefois toutes les caractéristiques de l’incarnation même du Mal … Une peau verte et des yeux jaunes inquiétants … Des habits noirs doublés de mauve, couleurs de deuil … Pour s’appuyer, une longue canne servant de perchoir à un corbeau du nom de Diablo …

Elle semble à tout instant porter un masque de stoïcisme … Et pourtant, dans un moment de colère, elle peut se transformer en une énorme bête noire et violette avec des yeux verts sans pupilles, de grandes ailes, une longue queue et des dents pointues … Un dragon menaçant …

image 4

Dans sa version originale, Maléfique c’est le mal incarné qui n’a de cesse que d’atteindre ses noirs desseins. Elle est l’un des méchants les plus puissants dans l’univers de Disney grâce à une panoplie de pouvoirs qu’elle décrit elle-même comme « toutes les puissances de l’enfer » … Transformation … Téléportation … Malédiction … Déclenchement de la Foudre … Des pouvoirs qu’elle n’utilise que pour faire le Mal …

A lire également
Analyse féerique : Maléfique

2014 : Conte de Fée oui … mais …

Depuis quelques années, Disney s’est lancé dans des remake live de ses animations, essayant ainsi de les faire rentrer dans un moule plus actualisé.  Fini les Princesses qui attendent qu’un Prince Charmant les sauvent … Et fini peut-être les Méchants qui ne sont que l’incarnation du Mal …

Défi de taille donc que de reprendre l’histoire de la Princesse, sans doute, la plus insipide de toutes.   Pensez donc … Dans le film de 1959, Aurore passe la majeure partie du film à … dormir !   Elle ne parle quasi pas … Et quand elle se réveille, c’est pour tomber amoureuse d’un Prince … qu’elle ne connaît pas !  Ce genre d’histoire, ça marche peut-être en 1959, quand la plupart des gens ne s’étonnent pas l’unique but dans la vie de ces princesses soit de trouver un bon mari et de vivre heureux pour toujours. Mais au 21ème siècle, la femme a d’autres aspirations.

image 5

Pas étonnant donc qu’avec le film Maléfique de 2014, l’histoire soit quelque peu différente.  Et c’est Aurore elle-même qui va nous la conter … Parce que, les choses n’ont peut-être pas été bien racontées dans le passé.   Et voilà des gentils ne sont plus si gentils … Et des méchants ne sont plus totalement méchants. Plus de noir et blanc, mais une échelle de gris.

A lire également
Zoom sur Encanto : la fantastique famille Madrigal détrône la reine des neiges

L’évolution de Maléfique

Dans la version live de l’histoire, on en apprend un peu plus sur le passé de Maléfique… On découvre alors une jeune enfant, pas aussi méchante qu’on le croyait … C’est une fée orpheline qui vit à l’écart dans un royaume peuplé de créatures fantastiques.  Elle devient pourtant l’amie de Stefan, un jeune orphelin qui vit dans le Royaume des hommes.  Mais Stefan est rempli d’ambition. 

Pour accéder à son rêve de devenir Roi, il s’éloigne de Maléfique … Pire, il la trahira en lui arrachant les ailes.  La jeune fée s’enferme alors dans un ensemble de sentiment de vengeance et de haine et devient, petit à petit, ce personnage malveillant que nous a montré le dessin animé.  A la lueur de ces informations, Maléfique n’est plus le personnage que l’on déteste.  Certes, elle est l’incarnation du Mal.  Mais on comprend sa douleur. 

image 6

Bien sûr, vengeance et haine sont encore les sentiments qui la pousse à agir.  Elle veut toujours exercer sa vengeance sur la petite Aurore, la fille de Stefan … Mais quand elle connaîtra la fillette, c’est de l’amour qu’elle ressentira.  Et elle tentera de réparer ses erreurs. Repentie et meurtrie par le mal qu’elle a pu faire, c’est elle qui donnera à Aurore un baiser … Un baiser maternel … Mais d’amour véritable qui sort la jeune fille de son sommeil de mort.

A lire également
Maléfique 2 : un nouvel opus aussi riche que surprenant

Une nouvelle version … Avec moins de clichés … Moins de tragique … Plus d’amour profond … Brisant ainsi le mythe de tous les classiques de Disney !

image 7

Laissez un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée

  • https://radio.ready2play.fr:1340/stream
  • DLRP