fbpx
Current track

Title

Artist

Background

Springtime : un Silly Symphony qui sent le printemps

Ecrit par le 27 septembre 2019

Notre retrospective des Silly Symphonies continue, avec un dessin animé tout en fleurs et animaux : Springtime.

Ah le printemps, sur des thèmes classiques légers. La Danse des heures, que l’on reverra dans Fantasia. Les petites fleurs, les insectes, les oiseaux, tous sont joyeux et dansent en l’honneur du Printemps.  Mais le Printemps est parfois maussade. Et voilà que la pluie s’invite à la fête, pour le plus grand bonheur des grenouilles.

Springtime

Troisième des cinq premiers Silly Symphonies de l’année 1929, on retrouve Carl W. Stalling pour la création de la bande sonore. Et comme pour la Danse Macabre, c’est Ub Iwerks qui dessinera le court métrage en noir et blanc.

Ub Iwerks, le bras droit de Walt

Walt et Ub n’ont pas vingt ans, quand ils se rencontrent et qu’ils sympathisent.  Ensemble, ils connaîtront les premières aventures : premiers courts métrages, Alice Comedies, Oswald le lapin chanceux,… Et puis; Mickey Mouse !  Une nuit, une seule, c’est le temps qu’ils leur fallut pour dessiner les courbes de la souris.  Ils ne se doutaient certainement qu’ils venaient de provoquer une véritable révolution dans le monde de l’animation.  Car la souris, c’est leur enfant à tous les deux. Walt lui donna sa personnalité et même sa voix, tandis que Ub dessinait l’animal et l’animait.  C’est donc tout naturellement que Walt se tourna vers lui quand lui vint l’idée de la série des Silly Symphonies.

Quatre Silly en série

Springtime

Avec Springtime, le duo trio Disney – Iwerks – Stalling signe le premier opus d’une série de quatre.  En effet, après le printemps viendront l’Eté, l’Automne et l’Hiver en 1930.  Cela rejoint l’un des thèmes populaires de la série, celui du cycle de la nature, aux côtés de la mythologie, des contes de fées et des comédies fantastiques

Une fraîche douceur pour une funeste Journée

Springtime

Le dessin animé voit sa date de sortie programmée au 24 octobre 1929. Un jeudi, le Black Thursday.  C’est exactement le contraire qu’on retrouve dans l’animation.  Elle apporte une fraîcheur que l’on retrouvera à travers l’œuvre due au talent de Walt Disney.

Comme un clin d’œil

Si aujourd’hui, Springtime est moins connu du public, en 1961, les petits chiots de Pongo et Perdita n’en perdent pas une image quand ils regardent le court métrage à la télévision.

Springtime

Commentaires

Laisser un commentaire