En ce moment

Titre

Artiste

Background

Star Tours – L’aventure continue : plus de 96 voyages !

Écrit par sur 3 novembre 2021

Embarquez pour un voyage dans l’espace intersidéral avec Star Tours : L’aventure continue. Avec plus de 96 combinaisons possibles, vous ne savez jamais où vous allez atterrir ni quels personnages vous rencontrerez en route.

Des aventures délirantes attendent les Jedi les plus passionnés par l’univers de Star Wars. Au détour, vous ferez connaissance de vos héros préférés : Boba Fett, Dark Vador, l’Amiral Ackbar. Immergez-vous dans l’univers magique de Star Wars !

Envolez-vous pour Stars Tours : L’aventure continue

L’aventure continue bel et bien à Discoveryland même si Star Tours a fermé ses portes. Vous monterez à bord d’un Starspeeder 1000 et décollerez pour un périple en 3D vers des univers lointains. Vous serez au cœur de mondes ravagés par la guerre, de la planète de glace à Tatooine en passant par Jakku. L’attraction séduira à coup sûr les aventuriers les plus téméraires !

Dans le centre spatial qui s’active en permanence, vous devez trouver votre chemin vers C-3PO qui a été affecté à l’entretien de Starspeeder 1000. En quelques instants, le vaisseau vous propulsera dans l’espace intergalactique. Avant de monter à bord, référez-vous aux consignes émises via le haut-parleur sis sur la zone de départ.

Vous serez alors confronté à plusieurs incidents provoquant le lancement imprévu de votre vaisseau avec C-3PO, resté bloqué à l’intérieur. Mais tout cela ne vous empêchera pas de mener à bien votre mission. Alors à vos marques, prêt, GO !

En chemin, votre vaisseau est envahi par les Forces Impériales qui sont à la poursuite des rebelles. C-3PO trouve une stratégie : celle de s’introduire dans l’hyperespace. Vous êtes donc embarqué dans une folle aventure délirante et imprévisible aux fins fonds de l’univers. Saurez-vous vous défendre contre l’Empire ? Que la Force vous accompagne !

A lire également
Découvrez le programme des Soirées Halloween à Disneyland Paris

Les restrictions liées à l’attraction

star tours l'aventure continue disneyland paris

Les enfants comme les grands veulent aussi tenter de vivre des expériences hors du commun mêlant sensations fortes et adrénaline. Toutefois, il est important d’être attentif aux restrictions pour des raisons de sécurité. Pour pouvoir accéder à l’attraction, quelques consignes sont à prendre en compte :

– Taille minimum requise : 1,02 m.

– Les femmes enceintes y sont interdites.

– L’attraction est déconseillée aux personnes qui souffrent de problèmes cardiaques et respiratoires.

L’accès aux personnes à mobilité réduite est garanti sur l’attraction.

Un peu d’histoire

Lorsque l’attraction Star Tours ferma ses portes le 16 mars 2016, sa version européenne dénommée Star Tours, The Adventures Continue a pris le relais.

L’inauguration de l’attraction a eu lieu le 25 mars 2017. Mais l’ouverture officielle a été faite le lendemain, c’est-à-dire le 26 mars 2017. Néanmoins, les visiteurs ont pu expérimenter l’aventure dès le 19 mars en soft opening en faisant une demande expresse aux Cast Members.

L’attraction dispose d’un thème cinéma dynamique dans la Discoveryland. Celle-ci est également présente à Disneyland Californie, à Tokyo Disneyland au Japon et à Disney’s Hollywood studios en Floride. Elle comporte les endroits et les héros de la saga Star Wars du 1er au 9e épisode.

Les visiteurs arrivent chez l’agence au sein de l’astroport THX1138, sur terre. De là, plusieurs navettes s’envolent pour se rendre dans tous les recoins de la galaxie. Les droïdes C-3PO et R2-D2 doivent guider l’espion rebelle jusqu’à l’Alliance. Bien emmitouflé dans l’un des Starspeeders 1000, vous vous dirigerez pour Coruscant. Prenez le temps de vous détendre et fiez-vous au pilote qui vous conduira jusqu’à votre destination finale !

A lire également
Ca s’est passé un… 1er avril : Indiana Jones et le Temple du péril à l'envers

L’attraction en quelques mots

Le bâtiment n’a pas beaucoup changé et la file d’attente reste au même endroit que celle de la version antérieure. Les décors, eux, ont connu quelques modifications. L’attraction profite du Disney premier Access et d’une mise à jour le 22 novembre 2017. Ce qui lui permet de proposer de nouvelles aventures liées aux épisodes VII et VIII de Star Wars.

Entre cette date jusqu’au 12 janvier 2018, les visiteurs de Disneyland Paris se sont tous embarqués pour le même voyage : le premier saut hyperspacial qui les guident vers Jakku et le second qui les emmène sur Crait. Le départ est tout à fait aléatoire : soit ils tombent sur Kylo Ren et les hologrammes, soit sur Stormtroopers, soit sur BB-8, sur Maz Kanata ou Poe Dameron.

Quelles sont les mises à jour apportées à la première version ?

Les lunettes stéréoscopiques

Les effets sont boostés par rapport à son prédécesseur. Lors du vol simulé, le film est projeté en 3D relief et les participants portent des lunettes stéréoscopiques polarisantes. La cabine, elle aussi, abrite des effets luminescents qui sont synchronisés avec le film. En amont du voyage, les 40 visiteurs sont pris en photo un par un pour les situer dans l’aventure. Un visiteur choisi par le Cast Member incarne l’espion(ne) rebelle dans la mission.

Un changement des plus frappants est le fait de prévoir des trajets composés. Au commencement, un trajet constitué de quatre segments est lié automatiquement via plusieurs scènes. Ce procédé favorise des aventures variées. Disneyland Paris propose 96 aventures différentes contre 54 pour ses homologues.

A lire également
Cinéma Gaumont : 15 salles à Disneyland Paris

La partie extérieure de l’attraction

Au premier regard, tout est ordonné et rien n’est laissé au hasard. La présence des arbres blancs et des arbres verts réconforte et nous ramène tout droit dans l’ambiance de Star Wars. Les premiers représentent les stormstroopers, les officiers de l’Empire. Tandis que les seconds font référence à la couleur des sabres des Jedi !

La partie intérieure de l’attraction

La couleur du tunnel de Star Tours est différente de celle d’auparavant. Selon les Imagineers, elle tire son inspiration de l’épisode IV : un nouvel espoir. Les visiteurs peuvent trouver des passages familiers avec la première version qui est l’une des plus plébiscitées à Disneyland Paris. Le parcours de la file d’attente en est un bon exemple. Les nouvelles vidéos lancées sont focalisées sur les nouvelles aventures de Star Wars avec les héros C-3PO et R2-D2.

Quid de l’expérience sur Star Tours : L’aventure continue ?

L’astroport : un carrefour très fréquenté !

L’astroport de l’attraction, sis sur la planète Terre, reçoit les visiteurs en quête d’aventures. Alors qu’un X-Wing avec les ailes abaissées prend place sur la zone d’atterrissage qui se trouve sur le toit de la compagnie intergalactique, les visiteurs s’affairent sous la grande arche. Cette dernière se tourne vers le ciel et évoque des teintes bleutées. En suivant un chemin d’accès incurvés à l’extérieur, ils déboulent dans l’astroport.

La première salle

Dans la première salle, vous gravirez une pente abrupte avec un écran qui affiche les heures de départ et les destinations des vols ultérieurs. La compagnie intergalactique dessert au moins 30 destinations.

A lire également
Indiana Jones et le Temple du Péril, 12 wagons décoiffants !

La deuxième salle

Les visiteurs poursuivent leur chemin dans la station de départ où est parqué un Starspeeder (tout en rouge et blanc) en pleine réparation. Les dernières vérifications sont effectuées par R2-D2 et C-3PO avant le départ. En haut de la cabine, deux « Mon calamari » coordonnent les opérations en inspectant les différents appareils sur leurs écrans.

Face à eux, un énorme panneau dynamique affiche les différentes destinations rêvées que propose l’agence. Un autre panneau fait défiler le statut des vols à partir des terminaux en deux langues : français et Aurebesh.

La troisième salle qui est aussi la dernière

Une nouvelle salle attend les visiteurs avant leur départ. C’est celle du contrôle des valises et des passagers. Pour y accéder, vous devez emprunter un chemin semblable à la première salle. Deux animatroniques de droïdes sont là pour vous accueillir. Le G2-9T s’occupe de vérifier les bagages via le scanner, le tout dans la bonne humeur. Cela va lui permettre de trouver des objets insolites dans les valises : des chapeaux originaux, des accessoires folkloriques, etc.

Le long du parcours, vous découvrirez le RX-24 ou Rex (le pilote de l’ancienne attraction). Ce dernier fait également partie de ce beau monde. Complètement déconnecté de la réalité, il est enfermé dans une caisse à l’entrée de la salle, prêt à être renvoyé chez son fabricant. RX-N (Roxane) l’hôtesse de l’attraction antérieure y est aussi présente, dans le même conditionnement. Une fois sorti de cette salle, vous débouchez sur la zone d’embarquement.

A lire également
Focus sur la musique de Discoveryland à Disneyland Paris

Place à l’aventure !

Après avoir passé toutes les étapes « contrôle », les voyageurs se ruent ensuite vers l’une des six portes de départ du spatioport. Une fois leurs lunettes enfilées, ils prennent place devant la porte de l’appareil en suivant les dernières réparations et préparatifs avant de décoller.

Le pilote AC-38, dont le nom est Ace, figure parmi les techniciens sur la navette. Les motivateurs binaires sont mis en cause. Il semblerait qu’ils présentent un dysfonctionnement. C-3PO le rejoint pour tenter de remédier au problème. En pénétrant dans le cockpit, il y est enfermé en tant que pilote.

Embarquement immédiat !

Les futurs spationautes embarquent sur le vol ST-1401 pour Coruscant. Un employé de la compagnie vérifie que la ceinture de sécurité des passagers est bien fixée. Dès que la porte ferme, la cabine s’assombrit. C-3PO est embarqué malgré lui dans l’aventure. Il tente de dissuader le poste de contrôle, mais rien n’y fait. Les visiteurs le découvrent sur le siège du pilote lorsque le panneau de protection qui cache le poste de pilotage se baisse.

Le Starspeeder s’envole vers Coruscant, plus rien ne l’arrête. Sur le chemin, Boba Fett ou Dark Vador intercepte la machine accompagnée de la Force pour trouver l’espion rebelle parmi les passagers. R2-D2 se débat corps et âme avec son sabre laser. Au passage, quelques chasseurs Tie tentent de neutraliser le convoi, mais celui-ci arrive à se faufiler à la vitesse-lumière.

Des destinations qui font frémir !

C-3PO tente l’impossible en faisant des acrobaties aériennes pour renverser certains Stormstoopers. Cela permet à Han Solo et à Rey de prendre la fuite. Les visiteurs sont amenés dans coins inimaginables de la galaxie contre leur gré. Le vaisseau touché par un tir au laser s’écroule tout près d’un précipice. Le vaisseau se déséquilibre et plonge dans la planète de glace.

A lire également
Les 1001 métiers à Disneyland Paris : les Pompiers

Durant un vol, vous pourrez débarquer à Tatooine. Ici, les visiteurs auront droit à la célèbre course de la Boonta Eve qui réunit les pods (modules de courses). La course est brutale et a lieu dans les ravins à proximité de Mos Espa. Carambolage, cris, désert… seront de la partie.

Pendant un autre vol, le vaisseau se retrouvera sur la planète des Wookiee, Kashyyyk ou à Jakku. La destination finale est la planète Crait dont le sol est rouge.

Conclusion

Si vous voulez vous amuser entre amis ou en famille, cette attraction vous fera ressentir des sensations fortes à tout instant. Il est difficile de résister au charme de cette attraction symbolique de Disneyland Paris. De surcroît, l’aventure y est complètement immersive et plus que réelle, que demander de plus ? Vous rentrerez ravi et fier de votre périple, car vous avez bradé des obstacles auxquels seuls les super-héros auraient pu survivre !

D’autres articles à découvrir


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *