fbpx
Current track

Title

Artist

Background

Star Wars : Les similitudes avec d’autres compositions

Ecrit par le 26 mai 2020

Si la musique de Star Wars reste aussi reconnaissable, c’est aussi grâce à ses nombreuses similitudes avec la musique classique et orchestrale…

similitudes musique star wars

Lorsqu’on s’intéresse à la musique de Star Wars, on ne peut qu’être admiratif devant la culture musicale de son compositeur. La manière avec laquelle il utilise les enseignements de la musique romantique est exceptionnelle. Mais ce n’est pas sa seule source d’inspiration. Il y a aussi les grands maîtres de la musique de film qui l’ont précédé.  Ainsi, on retrouve dans la composition de la BO de la saga bon nombre de référence à des musiques existantes. 

C’était aussi le choix de George Lucas, de s’inspirer de musique classique, en particulier pour son épisode IV.  Pas étonnant donc de trouver des similitudes entre les compositions des les trilogies et d’autres œuvres connues.  En voici les exemples les plus importants.

Thème principal de Star Wars

Le thème principal de Star Wars et la partition écrite par Erich Korngold pour « Kings Row » partagent structures mélodiques et une orchestration semblables.   Les huit premières notes sont identiques bien que le tempo des trois dernières soit ralenti.  Il est vrai qu’ensuite, les deux mélodies s’écartent l’une de l’autre.

A un moindre degré, ce thème ressemble à nombre de mélodies symbolisant l’héroïsme. Par exemple « L’Appel du Cor de Siegfried » de la tétralogie wagnérienne.  Williams utilise les codes de la musique héroïque : utilisation des cuivres, utilisation d’intervalles parfaits, …

Certaines parties de ce thème peuvent aussi être rapprochée de la cinquième Symphonie de Karl Nielsen.

La musique de Tatooine

La musique de Tatooine peut être rapprochée du Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky.  La similitude est très certainement intentionnelle tout comme l’inspiration de Lucas pour cette scène était aussi le Sacre du Printemps.  L’Ouverture du Deuxième Tableau du ballet sert donc d’inspiration pour l’arrivée des droïdes sur la planète désertique dans l’épisode VI.

L’Attaque Impériale, Bataille de Yavin et Mars des Planètes de Gustav Holst

La musique de Mars, des Planètes de Gustav Holst aurait-elle inspiré Williams pour l’Attaque Impériale.  On aurait pu croire à une coïncidence. Après tout, la musique créée par Holst pour symboliser Mars contient les idées musicales associées à la guerre… Utilisation des cuivres et de la percussion, rythme syncopé, …  Ceux-ci donneraient des allures guerrières à toute œuvre.  Mais, les similitudes sont ici intentionnelles, sur les conseils de George Lucas.  La répétition du tutti de cordes dissonantes à la fin de « Mars » montre aussi une influence sur la partition accompagnant la bataille de l’Etoile de la Mort.

La Salle du Trône et Pomp and Circumstance d’Edward Elgar

Les marches d’Elgar sont devenues des synonymes de grandes cérémonies. Pas étonnant donc d’y trouver des similitudes avec le thème de la Salle du Trône.

La triomphante musique de film de William Walton, écrite pour Richard III en 1955 peut aussi en être rapprochée.

En outre, un extrait de la Symphonie du Nouveau Monde d’Antonin Dvořák ressemble également au style et à la mélodie de cette Marche.

La Marche Impériale

La Marche Impériale semble tirer son inspiration du deuxième mouvement de la Symphonie n°2 de Gustav Mahler.  En fait, la symphonie de Mahler fournit les premières notes de la Marche Impériale.  Toutefois, Williams continue ensuite dans une veine différente.

Des similitudes plus étroites encore existent avec le premier mouvement de la Symphonie n°6 de Mahler.  Celui-ci commence avec une marche « energico ma non  troppo ».  Il continue avec la même sensation que la Marche Impériale, sur une mélodie de cordes qui semble familière.

Le morceau de Williams est aussi fortement en étroite relation avec la Marche Funèbre de la Sonate n°2 pour piano en Sib mineur, op 35 de Frederik Chopin.

Duel of Fates

L’ouverture de Duel of Fates ressemble assez fortement au début du Troisième Mouvement  de la Symphonie du Nouveau Monde d’Antonin Dvořák. 


Commentaires

Laisser un commentaire