fbpx
Current track

Title

Artist

Background

Tour de la Terreur : un saut dans 3 nouvelles dimensions

Ecrit par le 2 octobre 2019

Le 28 septembre dernier, Tower of Terror, La Tour de la Terreur, inaugurait sa nouvelle version. L’occasion de découvrir un peu mieux l’attraction…

tour de la terreur

Depuis le 28 septembre, la saison d’Halloween bat son plein à Disneyland Paris. Mais si le gros de la saison se passe dans le parc principal, il y a un autre endroit où des changements sont à remarquer.

En effet, Tower of Terror, la Tour de la Terreur en français, évolue dans une version plus effrayante encore. Mais que peut-on attendre de cette toute nouvelle mise à jour ?

La (nouvelle) Tour de la Terreur

Mine de rien, la célèbre attraction des Walt Disney Studios atteindra prochainement le stade de l’adolescence. Le 22 décembre prochain, l’inquiétant hôtel fêtera ses 12 ans d’existence.

Pour célébrer ce nouveau cap, de nombreux changements ont été apportés dans l’attraction. Ceux-ci ont d’ailleurs été teasé dans un clip, réalisé pour l’occasion avec une chanson inédite :

Exit l’unique histoire de la foudre s’abattant sur le Hollywood Tower Hotel le 31 octobre 1939, bonjour 3 scénarios inédits :

La Machine Infernale

Restez alerte, car le fantôme de la petite fille qui hante les lieux n’est peut-être pas votre pire cauchemar… La Machine Infernale dans laquelle vous venez de vous installer a une idée bien précise en tête. Elle aspire à vous piéger dans cette prison mécanique, vous secouant dans tous les sens. Accrochez-vous bien, la chute ne prévient pas ! Saurez-vous vous libérer de son emprise ?

Les Créatures en Cage

Un conseil, surtout ne criez pas ! D’inquiétantes créatures rôdent autour de la cage d’ascenseur et n’attendent que la présence d’âmes en détresse à venir terroriser – car plus vos cris sont forts, plus ils deviennent puissants… Saurez-vous rester silencieux pendant vos chutes vertigineuses de 13 étages ?

tour de la terreur

La Cinquième Dimension

Gare à vous… Ne vous perdez pas dans cette dimension ! Un sinistre spectre Poltergeist a ouvert la Cinquième Dimension avec un objectif : y emporter votre âme. Préparez-vous à perdre tout sens du réel, tandis que vous dégringolez dans un voyage psychédélique entre deux mondes… la petite fille fantôme saura-t-elle vous ramener dans notre dimension ?

Mais la vraie grande nouveauté de la Tour de la Terreur, c’est l’apparition des chutes aléatoires durant l’attraction. Jusqu’ici, celles-ci se déroulaient dans une séquence unique. Aujourd’hui, chaque voyage procurera des sensations différentes. Et c’est lors de l’inauguration que nous avons pu le tester…

La soirée d’inauguration

tour de la terreur

Ce samedi 28 septembre, après la fermeture du Studio, les InsidEars se donnèrent rendez-vous pour l’inauguration de la nouvelle version de la Tour de la Terreur. L’occasion pour nous de découvrir les nouveaux scénarios, accueillis par Dingo, dans son costume de groom !

Et il faut bien l’avouer, cette nouvelle version renouvèle beaucoup l’attraction. Si, au fil des visites, la première version devenait répétitive, les chutes aléatoires donnent plus de sensations, car on s’y attend beaucoup moins. Le ressenti est d’ailleurs beaucoup plus intense que par le passé, et les 3 scénarios apportent aussi dans la variété, à l’image de Star Tours. Mais une autre visite nous a particulièrement intéressé…

Visite guidée en 1939

tour de la terreur

Certains invités de la soirée ont pu en effet profiter de la soirée pour faire une visite guidée de l’attraction. Pour information, sachez que cette visite est réservable au City Hall, pour une durée d’une heure. Pour notre part, nous avons eu le droit à une version raccourcie de 30 minutes. Petit twist cependant, cette visite fût présentée par Joanna et Giona, les ambassadeurs de Disneyland Paris.

tour de la terreur

Cette visite nous permet de découvrir la richesse et le travail de recherche qui a été effectué pour la Tour de la Terreur. Ainsi, le hall d’accueil est inspiré du Millenium Biltmore Hotel, situé à Downtown Los Angeles. Si la plupart des objets sont authentiques à l’époque voulue, seuls les sièges, le tapis et la tapisserie de la cheminée furent expressement réalisés pour l’attraction…

tour de la terreur

Autre détail à remarquer : toutes les horloges du bâtiments marquent l’heure 20:05 sur leur cadran, heure présumée où la foudre frappa l’hôtel en 1939. Y compris sur les montres…

tour de la terreur

De nombreux clins d’oeil…

Autres sources d’inspirations : les épisodes de The Twilight Zone (La Quatrième Dimension), où de nombreux clins d’oeil sont présents dans l’hôtel…

tour de la terreur

Avez-vous déjà remarqué par exemple la porte 22, située dans le fond de l’accueil ? Celle-ci fait référence à l’épisode 53 de la série de CBS, intitulée “Twenty Two” (logique…). L’histoire raconte celle d’une danseuse hospitalisée, et où, dans la chambre 22, se trouve… la morgue.

tour de la terreur

Par la suite, nous sommes invités à rejoindre la bibliothèque, où se déroule habituellement la cinématique de l’histoire de l’hôtel. Par le passé, les bibliothèques étaient un endroit pour les stars de s’isoler en toute discretion. Malheureusement, s’agissant d’une soirée spéciale, celle-ci a été désactivée. La pièce étant beaucoup trop sombre, impossible alors de pouvoir faire des photos de bonne qualité.

Sachez cependant que de nombreuses références à la série sont également présentes dans la pièce. Ainsi, vous pourrez retouver une paire de lunettes brisées, faisant référence à l’épisode 8 : “Time Enough at Last”. L’histoire raconte celle d’un homme, sévèrement myope mais passionné de lecture. En s’enfermant dans le coffre de la banque où il travaille pour pouvoir lire en paix, celui-ci survit à une attaque nucléaire. Seul survivant, le hasard le portera vers son rêve : une bibliothèque encore intacte ! Mais au moment de prendre le premier livre, ses lunettes tombent et se brisent, le condamnant à la myopie, à tout jamais…

tour de la terreur

Tout logiquement, nous voici conduits dans la partie Service de l’hôtel. Beaucoup d’éléments nous invitent la vie d’un hôtel abandonné dans les années 30, avec l’histoire des employés, la cage des techniciens, ou ce panneau indiquant le nombre de jours sans accidents, ironiquement stoppé à 13…

tour de la terreur

Si vous avez déjà visité l’étage dans cette partie, vous avez peut-être remarqué un cercle de craie sur un mur. Celui-ci fait référence à l’épisode 91, “Little Girl Lost”. Une petite fille, Tina, se retrouve coincée dans la Quatrième Dimension, en traversant un portail à travers le mur. Son père, qui entend ses appels à l’aide de l’autre côté du mur, marque ce portail d’un coup de craie. Si vous tendez l’oreille, vous l’entendrez peut-être crier…

tour de la terreur

En repartant vers la sortie, un clin d’oeil plus personnel nous est alors présenté. En sortant de l’attraction, une photo dans le panneau d’affichange retient notre attention. Cette carte postale, avec le personnel de l’hôtel, évoque en réalité la photo-souvenir des Cast Members présents lors de l’inauguration de la Tour de la Terreur.

tour de la terreur

Au niveau du stand photo, derrière les grillages, vous pourrez apercevoir un téléphone rouge. Celui-ci fait référence à l’épisode 58 : “Long Distance Call”. Dans cette histoire, une grand-mère offre un téléphone jouet à son petit-fils. Lorsque celle-ci meurt, les parents découvrent que leur enfant continue à lui parler depuis l’au-delà via le téléphone…

tour de la terreur

Pour terminer, vous remarquerez, dans la boutique, la phrase “Picture if You will”. Celle-ci est attribuée à Rod Serling, le narrateur original de La Quatrième dimension, et pourrait se traduire par “Imaginez si vous (le) voulez…”

tour de la terreur

Une Terreur de Douceurs

En parallèle à cette soirée, et pour nous remettre de nos émotions dans la Tour de la Terreur, nous avons été inviter au Restaurant des Stars. Une occasion pour nous de découvrir un partie de la gamme des restaurants pour la saison d’Halloween. L’occasion pour nous de donner notre avis sur cette carte inédite…

Tout d’abord, nous avons pu boire les nouveaux cocktails, distribués dans les hôtels de Disneyland Paris : le Green Spider (à gauche), composé entre autres de vodka, curaçao et Maracuja (ou fruit de la passion), et le Witch Blood (à droite), composé entre autres de rhum et de liqueur à la vanille. Si le premier a un goût plutôt exotique, le second fait plutôt penser à du sirop pour la toux…

Côté froid, nous avons pu goûter une salade composée, avec de la betterave, du cantal et du jambon, ainsi que de crevettes avec une sorte de coleslaw. Dans les deux cas, le goût était très bon, et nous avons particulièrement apprécié la fraîcheur de la salade, relevée avec son balsamique…

Côté chaud, les avis sont plus partagés. La grosse déception vient du croque au Leerdamer. Fade, caoutchouteux, à oublier. Concernant les pâtes Halloween, rien de très spécial à dire, si ce n’est leur jolie petite forme de chauve souris. Par contre, petit plaisir pour nous avec l’orge perlé façon risotto à la courge, et le rôti de porcelet aux trompettes et courges.

Côté dessert, on reste sur du basique. Mais du bon basique, il faut l’avouer… D’un côté, les sablés miroir, avec soit un confiture de fraise, ou chocolat/pâte à tartiner. Dans l’esprit des barquettes de Lu, mais bien mieux proposé. Pour les sablés classique, nous avons particulièrement apprécié la forme de ceux-ci en visage de méchants. Le résultat est plutôt réussi. Mention spéciale, pour terminer, sur les cups Halloween. Nous avons apprécié son habillement, et donc très gros coup de coeur !

Fin de soirée pour nous, riche pour nos cinq sens. La Tour de la Terreur laisse partir ses derniers résidents. Mais une réservation reste à notre nom chez eux, à tout jamais…


Commentaires

Laisser un commentaire